Sauter la navigation
Show
Navigation ignorée

Communiqués de presse

BMO Groupe financier annonce ses résultats du quatrième trimestre et de l'exercice de 2021

Présentation des résultats du quatrième trimestre de 2021

Les états financiers consolidés annuels audités de BMO et le rapport de gestion connexe pour 2021 sont disponibles en ligne à l'adresse www.bmo.com/relationsinvestisseurs ainsi qu'à l'adresse www.sedar.com.

Points saillants des résultats financiers

Comparaison du quatrième trimestre de 2021 et du quatrième trimestre de 2020 :

  • Bénéfice net de 2 159 millions de dollars, en hausse de 36 %; bénéfice net ajusté1 de 2 226 millions, en hausse de 38 % 
  • Bénéfice par action (BPA) comptable2 de 3,23 $, en hausse de 36 %; BPA ajusté1,2 de 3,33 $, en hausse de 38 %
  • Recouvrement de la dotation à la provision pour pertes sur créances de 126 millions de dollars, comparativement à une dotation à la provision pour pertes sur créances de 432 millions 
  • Rendement des capitaux propres (RCP) de 16,0 %, en hausse de 12,4 %; RCP ajusté1 de 16,5 %, en hausse par rapport à 12,6 %
  • Ratio des fonds propres de catégorie 1 sous forme d'actions ordinaires3 de 13,7 %, en hausse par rapport à 11,9 %
  • Dividende de 1,33 $, en hausse de 0,27 $, ou de 25 %

Comparaison de l'exercice 2021 et de l'exercice 2020 : 

  • Bénéfice net de 7 754 millions de dollars, en hausse de 52 %; bénéfice net ajusté1 de 8 651 millions, en hausse de 66 % 
  • BPA comptable2 de 11,58 $, en hausse de 53 %; BPA ajusté1,2 de 12,96 $, en hausse de 68 %
  • Dotation à la provision pour pertes sur créances de 20 millions de dollars, comparativement à 2 953 millions 
  • RCP de 14,9 %, en hausse par rapport à 10,1 %; RCP ajusté1 de 16,7 %, en hausse par rapport à 10,3 %

TORONTO, le 3 déc. 2021 /CNW/ - Pour le quatrième trimestre clos le 31 octobre 2021, BMO Groupe financier (TSX: BMO) (NYSE: BMO) a inscrit un bénéfice net comptable de 2 159 millions de dollars, ou 3,23 $ par action, et un bénéfice net ajusté de 2 226 millions, ou 3,33 $ par action.

« Nous avons enregistré à nouveau de solides résultats trimestriels, notamment un levier d'exploitation positif pour l'ensemble de nos activités diversifiées, qui contribuent à la robustesse des bénéfices pour l'exercice 2021. Cette année, nous avons grandement progressé quant à notre stratégie visant à bâtir une banque axée sur le numérique et prête pour l'avenir, qui repose sur notre raison d'être et une culture de réussite. Nous avons pris des mesures pour améliorer notre position concurrentielle grâce à une approche rigoureuse de gestion des dépenses, de répartition du capital et d'investissement dans la croissance future, tout en améliorant considérablement notre ratio d'efficience et notre rendement des capitaux propres au cours des dernières années, a déclaré Darryl White, chef de la direction, BMO Groupe financier.

« Notre performance financière forte et constante nous permet de continuer d'investir dans l'amélioration du bien-être de nos employés, de nos clients et des collectivités. Nous continuons d'être reconnus comme un leader mondial en matière de durabilité, l'une des cinq seules organisations canadiennes à être inscrites à l'indice mondial Dow Jones de développement durable - preuve des progrès que nous réalisons à l'égard de nos engagements audacieux pour une économie florissante, un avenir durable et une société inclusive. Nous continuerons d'agir comme un catalyseur de changement positif, notamment en étant le principal partenaire de nos clients dans la transition vers un monde carboneutre.

« En 2022, nous continuerons à positionner BMO de manière à favoriser sa croissance, à la faveur de la reprise économique. Nous faisons des investissements ciblés dans la technologie et les talents, afin d'offrir aux clients une expérience améliorée et des conseils de premier ordre pour leur donner les moyens d'améliorer leurs finances. Aujourd'hui, nous avons annoncé une augmentation de 25 % du dividende et notre intention de racheter jusqu'à 22,5 millions d'actions, ce qui reflète la solidité de notre assise financière et notre confiance en notre capacité à offrir un rendement soutenu à long terme à nos actionnaires », a conclu M. White.

Concurremment à la publication de ses résultats, BMO a annoncé un dividende de 1,33 $ par action ordinaire pour le premier trimestre de 2022, soit une hausse de 0,27 $, ou de 25 %, par rapport au trimestre précédent et l'exercice précédent. Le dividende trimestriel de 1,33 $ par action ordinaire correspond à un dividende annuel de 5,32 $ par action ordinaire.

La section précédente contient des déclarations prospectives. Il y a lieu de se reporter à la mise en garde concernant les déclarations prospectives.

1)

Les résultats et mesures figurant dans le présent document sont présentés selon les PCGR. Ils le sont également après ajustement de sorte à exclure des résultats comptables l'incidence de certains éléments précis. Les résultats et mesures ajustés sont des résultats et mesures non conformes aux PCGR et sont expliqués en détail, pour toutes les périodes indiquées, dans la section intitulée Mesures non conformes aux PCGR et autres mesures financières.

2)

Sauf indication contraire, lorsqu'il est question du bénéfice par action (BPA) dans ce document, il s'agit du bénéfice dilué par action. Le BPA est calculé au moyen du bénéfice net après déduction des dividendes sur les actions privilégiées et des distributions à payer sur les autres instruments de capitaux propres.

3)

Le ratio des fonds propres de catégorie 1 sous forme d'actions ordinaires est présenté selon la ligne directrice Normes de fonds propres (NFP) établie par le BSIF.


Note : Tous les ratios et variations de pourcentage figurant dans ce document sont fondés sur des chiffres qui n'ont pas été arrondis.

Analyse des résultats du quatrième trimestre

L'ordre dans lequel les répercussions sur le bénéfice net sont analysées dans la présente section suit l'ordre de présentation des revenus, des charges et des dotations à la provision pour pertes sur créances, peu importe leur incidence relative.

Les résultats et ratios ajustés, ainsi que les montants et les ratios en dollars américains, figurant dans la section Analyse des résultats du quatrième trimestre, ne sont pas conformes aux PCGR, tel qu'il est mentionné à la section Mesures non conformes aux PCGR et autres mesures financières.

Le bénéfice net comptable et le bénéfice net ajusté ont augmenté par rapport à l'exercice précédent du fait de la croissance des revenus, de l'augmentation des charges et d'un recouvrement de la dotation à la provision pour pertes sur créances. Le bénéfice net a progressé dans l'ensemble des groupes d'exploitation. Les résultats ajustés du trimestre à l'étude ne tiennent pas compte de charges de 52 millions de dollars (62 millions avant impôts) liées à l'incidence de la vente de nos activités de gestion d'actifs en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique et de la vente de nos activités de banque privée à Hong Kong et à Singapour. Les résultats ajustés ne tiennent pas compte non plus de l'amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions et des coûts d'intégration des acquisitions pour l'exercice considéré et les exercices précédents.

PE Canada
Le bénéfice net comptable s'est établi à 921 millions de dollars, en hausse de 274 millions, ou de 42 %, et le bénéfice net ajusté s'est élevé à 921 millions, en hausse de 273 millions, ou de 42 % par rapport à l'an dernier. Les résultats s'expliquent par la hausse de 13 % des revenus, sous l'effet de la montée des revenus nets d'intérêts et des revenus autres que d'intérêts, de l'augmentation des charges et d'un recouvrement de la dotation à la provision pour pertes sur créances comparativement à une dotation à la provision pour pertes sur créances il y a un an.

PE États-Unis
Le bénéfice net comptable s'est établi à 512 millions de dollars, en hausse de 188 millions, ou de 58 %, par rapport à l'exercice précédent et le bénéfice net ajusté s'est élevé à 518 millions, en hausse de 185 millions, ou de 55 %. L'affaiblissement du dollar américain a entraîné une diminution de la croissance du bénéfice net de 8 %, de la croissance des revenus de 6 % et de la croissance des charges de 5 %.

Exprimés en dollars américains, le bénéfice net comptable s'est établi à 408 millions de dollars américains, en hausse de 162 millions de dollars américains, ou de 66 %, en regard de l'an dernier et, après ajustement, il a atteint 412 millions de dollars américains, soit une hausse de 158 millions de dollars américains, ou de 63 %. Les résultats comptables et ajustés s'expliquent par la hausse de 9 % des revenus, sous l'effet de la montée des revenus nets d'intérêts et des revenus autres que d'intérêts, de l'augmentation des charges et d'un recouvrement de la dotation à la provision pour pertes sur créances, comparativement à une dotation à la provision l'an dernier.

BMO Gestion de patrimoine
Le bénéfice net comptable s'est chiffré à 369 millions de dollars, en hausse de 49 millions, ou de 15 %, comparativement à l'exercice précédent, et, après ajustement, il a atteint 373 millions, en hausse de 45 millions, ou de 14 %. Les résultats reflètent des revenus accrus, en partie contrés par une hausse des charges. Le bénéfice net comptable des activités traditionnelles de gestion de patrimoine s'est élevé à 318 millions, en hausse de 65 millions, ou de 26 %, et, après ajustement, il a atteint 322 millions, en hausse de 61 millions, ou de 24 %, sous l'effet de la hausse des revenus, principalement attribuable à la croissance des actifs des clients, ce qui comprend le raffermissement des marchés mondiaux, en partie neutralisé par l'augmentation des charges. Le bénéfice net des activités d'assurance s'est fixé à 51 millions, en baisse comparativement à 67 millions un an plus tôt, du fait essentiellement des avantages qui ont découlé, à l'exercice précédent, des modifications apportées aux placements afin d'améliorer la gestion des actifs et des passifs.

BMO Marchés des capitaux
Le bénéfice net comptable s'est situé à 536 millions de dollars, en hausse de 157 millions, ou de 41 %, par rapport à l'an dernier, et, après ajustement, il s'est fixé à 541 millions, en hausse de 154 millions, ou de 40 %. Les résultats comptables et ajustés s'expliquent par la poursuite de la forte croissance des revenus, les revenus du secteur Banque d'affaires et services bancaires aux sociétés ayant progressé, en partie contrebalancés par le recul des revenus du secteur Marchés mondiaux, par des charges relativement inchangées et par un recouvrement de pertes sur créances, comparativement à une dotation à la provision un an plus tôt.

Services d'entreprise
La perte nette comptable s'est établie à 179 millions de dollars et la perte nette ajustée s'est située à 127 millions, comparativement à une perte nette comptable et ajustée de 86 millions pour l'exercice précédent. Les résultats comptables et ajustés ont reculé en raison de la baisse des revenus, sous l'effet des activités de gestion de la trésorerie et de l'augmentation des charges, et de l'incidence d'un taux d'impôt plus favorable à l'exercice précédent.

Capital
Le ratio des fonds propres de catégorie 1 sous forme d'actions ordinaires de BMO s'établissait à 13,7 % au 31 octobre 2021, en hausse par rapport aux 13,4 % enregistrés à la fin du troisième trimestre de l'exercice 2021, du fait de la croissance des résultats non distribués, en partie contrée par une hausse des actifs pondérés en fonction des risques et exprimés en monnaie d'origine.

Qualité du crédit
Le total des recouvrements de la dotation à la provision pour pertes sur créances s'est établi à 126 millions de dollars, comparativement à un total des dotations à la provision pour pertes sur créances de 432 millions un an plus tôt. Le ratio du total des recouvrements des pertes sur créances exprimé en pourcentage du solde net moyen des prêts et acceptations s'est établi à 11 points de base, comparativement à un ratio du total des dotations à la provision pour pertes sur créances de 37 points de base pour l'exercice précédent. La dotation à la provision pour pertes sur créances liée aux prêts douteux, établie à 84 millions, a diminué de 255 millions par rapport à 339 millions l'an dernier. Le ratio de la dotation à la provision pour pertes sur créances liée aux prêts douteux exprimée en pourcentage du solde net moyen des prêts et acceptations s'est établi à 7 points de base, contre 29 points de base un an plus tôt. Un recouvrement de la dotation à la provision pour pertes sur créances lié aux prêts productifs de 210 millions a été enregistré au cours du trimestre à l'étude en regard d'une dotation à la provision de 93 millions enregistrée à l'exercice précédent. Le recouvrement de 210 millions inscrit pour le trimestre à l'étude est en grande partie imputable à une amélioration des perspectives économiques et à la migration favorable du crédit, en partie contrebalancées par la croissance des soldes des prêts, alors que la dotation à la provision de 93 millions pour l'exercice précédent reflétait un scénario défavorable plus marqué, en partie contré par l'amélioration des perspectives économiques et la diminution des soldes.

Il y a lieu de se reporter à la section Méthodes comptables et principales estimations comptables du Rapport de gestion annuel de BMO pour 2021, ainsi qu'à la note 4 afférente à nos états financiers consolidés annuels audités, pour de plus amples informations sur la provision pour pertes sur créances au 31 octobre 2021.

Soutien à une reprise durable et inclusive
À BMO, nous nous sommes engagés depuis longtemps à soutenir une économie florissante, un avenir durable et une société inclusive, et nous agissons avec conviction. Pour soutenir ses clients, ses collectivités et ses employés, BMO a récemment :

  • été classé parmi les sociétés les plus durables selon les indices de durabilité Dow Jones (DJSI) - nous sommes l'une des cinq seules organisations au Canada à figurer à l'indice mondial DJSI, ayant obtenu la meilleure note dans la gouvernance d'entreprise, la gestion des relations avec les clients, l'inclusion financière, et la production de rapports environnementaux et sociaux;
  • annoncé qu'il s'était joint à l'alliance bancaire Net Zéro de l'Organisation des Nations Unies, une initiative sectorielle mondiale visant à accélérer et à soutenir la mise en œuvre d'efforts dans la lutte contre les changements climatiques;
  • aidé des clients à réaliser leurs objectifs en matière de responsabilité environnementale, sociale et de gouvernance en octroyant des prêts liés à la durabilité dans le cadre de son engagement à offrir 300 milliards de dollars en prêts et en prises fermes durables aux entreprises qui visent des résultats durables;
  • dans le cadre de son engagement quinquennal EMPowerMC de 5 milliards de dollars, lancé un nouveau programme de prêts aux femmes en affaires par l'intermédiaire de BMO Harris Bank, et nous avons étendu notre programme destiné aux petites entreprises appartenant à des Noirs et des Latino-américains aux États-Unis, augmentant ainsi l'accès au capital, aux ressources éducatives et aux partenariats significatifs;
  • publié Wîcihitowin ᐑᒋᐦᐃᑐᐏᐣ, son premier Rapport sur les partenariats et les progrès en matière autochtone annuel, lequel souligne le partenariat entre les communautés autochtones et le Conseil consultatif pour les communautés autochtones de BMO afin de promouvoir l'éducation, l'emploi et l'autonomie économique;
  • été reconnu par le magazine Forbes qui a nommé BMO Harris Bank comme étant l'un des meilleurs employeurs à l'échelle mondiale en 2021.

Documents déposés auprès des organismes de réglementation
Les documents d'information continue de BMO, y compris les documents intermédiaires, le Rapport de gestion annuel, les états financiers consolidés annuels audités, la Notice annuelle, l'Avis de convocation à l'assemblée annuelle des actionnaires et la circulaire de sollicitation de procurations, sont accessibles sur notre site Web, au www.bmo.com/relationsinvestisseurs, sur le site des Autorités canadiennes en valeurs mobilières, au www.sedar.com, et dans la section EDGAR du site Web de la Securities and Exchange Commission des États-Unis, au www.sec.gov. L'information contenue ou accessible autrement sur notre site Web (www.bmo.com) ou sur les sites Web de tiers mentionnés dans le présent document ne fait pas partie de ce document.

Mise en garde
La mesure dans laquelle la pandémie de COVID-19 aura une incidence sur les activités, les résultats d'exploitation, la réputation et la situation financière de BMO, ce qui inclut le potentiel de pertes sur créances, des pertes liées à des contreparties et des pertes évaluées à la valeur de marché, ses notations de crédit et ses ratios de fonds propres réglementaires et de liquidité, de même que l'incidence sur ses clients et ses concurrents dépendra de l'évolution de la situation. Cette évolution est extrêmement incertaine et ne peut être prévue, notamment l'ampleur, la gravité et la durée de la pandémie, et les mesures prises par des tierces parties, les gouvernements, les instances gouvernementales et les organismes de réglementation, lesquelles pourraient varier selon les pays et les régions. La pandémie de COVID-19 pourrait également avoir une incidence sur la capacité de la Banque à atteindre certains buts, objectifs et cibles précédemment annoncés ou sur le calendrier pour atteindre ces derniers.

Pour de plus amples renseignements, il y a lieu de se reporter à la section Risques pouvant influer sur les résultats futurs du Rapport de gestion annuel de BMO pour 2021.


 

La Banque de Montréal utilise une marque unifiée reliant toutes les sociétés membres de l'organisation. La Banque de Montréal et ses filiales sont désignées par l'appellation BMO Groupe financier. Ainsi, dans le présent document, les appellations BMO et BMO Groupe financier désignent la Banque de Montréal et ses filiales.

 

Revue financière

Les commentaires contenus dans le Rapport de gestion sont présentés au 3 décembre 2021. L'information qui précède cette section en fait partie intégrante. Le Rapport de gestion doit être lu à la lumière des états financiers consolidés intermédiaires non audités pour la période close le 31 octobre 2021 qui figurent aux présentes, ainsi que des états financiers consolidés annuels audités de l'exercice clos le 31 octobre 2021 et du rapport de gestion pour l'exercice 2021 contenus dans le Rapport annuel de BMO pour 2021.

On trouvera une analyse détaillée des secteurs d'activité, des stratégies et des objectifs de BMO dans le Rapport de gestion annuel de BMO pour 2021, lequel est accessible sur notre site Web à l'adresse www.bmo.com/relationsinvestisseurs. Les lecteurs sont invités à visiter ce site pour y obtenir d'autres renseignements financiers trimestriels.

La direction de la Banque de Montréal, sous la supervision du chef de la direction et du chef des finances, a évalué, au 31 octobre 2021, l'efficacité des contrôles et procédures de communication de l'information de la Banque de Montréal, tels qu'ils sont définis dans les règles de la Securities and Exchange Commission des États-Unis et des Autorités canadiennes en valeurs mobilières, et elle a conclu que ces contrôles et procédures étaient efficaces.

Au cours du trimestre clos le 31 octobre 2021, il n'y a eu aucun changement à notre contrôle interne à l'égard de l'information financière qui a eu un effet important, ou qui est raisonnablement susceptible d'avoir un effet important, sur notre contrôle interne à l'égard de l'information financière.

En raison de leurs limites intrinsèques, les contrôles et procédures de communication de l'information et le contrôle interne à l'égard de l'information financière ne peuvent fournir qu'une assurance raisonnable, et il est possible qu'ils ne permettent pas de prévenir ou de détecter les inexactitudes.

Comme lors des trimestres précédents, le Comité d'audit et de révision de la Banque de Montréal a examiné le présent document, et le Conseil d'administration de la Banque de Montréal l'a approuvé avant sa publication.

Mise en garde concernant les déclarations prospectives

Comme il est mentionné dans la section Mise en garde concernant les déclarations prospectives qui suit, toutes les déclarations et informations prospectives comportent, de par leur nature, des risques et des incertitudes qui peuvent être généraux ou spécifiques. Par conséquent, il est possible que les résultats réels diffèrent sensiblement des prévisions énoncées dans ces déclarations prospectives. La section Gestion globale des risques du Rapport de gestion annuel de BMO pour 2021, décrit un bon nombre de ces risques, notamment les risques de crédit et de contrepartie, de marché, d'assurance, de liquidité et de financement, ainsi que les risques opérationnel non financier, juridique et réglementaire, de stratégie, environnemental et social et de réputation. Si notre cadre de gestion des risques devait se révéler inefficace, notre situation financière et nos résultats financiers pourraient s'en trouver sensiblement affaiblis.

Les communications publiques de la Banque de Montréal comprennent souvent des déclarations prospectives, écrites ou verbales. Le présent document contient de telles déclarations, qui peuvent aussi figurer dans d'autres documents déposés auprès des organismes canadiens de réglementation des valeurs mobilières ou de la Securities and Exchange Commission des États-Unis ou dans d'autres communications. Toutes ces déclarations sont énoncées sous réserve des règles d'exonération de la loi américaine Private Securities Litigation Reform Act of 1995 et des lois canadiennes sur les valeurs mobilières applicables, et elles sont conçues comme des déclarations prospectives aux termes de ces lois. Les déclarations prospectives contenues dans le présent document peuvent comprendre notamment des énoncés concernant nos objectifs et nos priorités pour l'exercice 2022 et au-delà, nos stratégies ou actions futures, nos cibles et nos engagements (y compris en ce qui a trait à la carboneutralité), nos attentes concernant notre situation financière, notre assise financière ou le cours de nos actions, le contexte réglementaire dans lequel nous exerçons nos activités, nos résultats ou les perspectives de notre exploitation ou des économies canadienne, américaine et mondiale et la pandémie de COVID-19, et elles comprennent des déclarations faites par notre direction. Les déclarations prospectives sont généralement identifiées par des mots tels que « devoir », « croire », « s'attendre à », « anticiper », « projeter », « avoir l'intention de », « estimer », « planifier », « s'engager à », « viser » et « pouvoir », y compris sous leur forme négative et toutes leurs formes grammaticales.

En raison de leur nature, les déclarations prospectives exigent que nous formulions des hypothèses et elles comportent des risques et des incertitudes de nature aussi bien générale que particulière. Il existe un risque appréciable que nos prévisions, pronostics, conclusions ou projections se révèlent inexacts, que les hypothèses soient erronées et que les résultats réels diffèrent sensiblement de ces prévisions, pronostics, conclusions ou projections. L'incertitude créée par la pandémie de COVID-19 a fait croître le risque étant donné les défis accrus que pose l'établissement d'hypothèses, de prévisions, de pronostics, de conclusions ou de projections. Nous conseillons aux lecteurs du présent document de ne pas se fier indûment à nos déclarations prospectives étant donné que les résultats, les conditions, les actions ou les événements réels futurs pourraient différer sensiblement des cibles, attentes, estimations ou intentions exprimées dans ces déclarations prospectives en raison de plusieurs facteurs, dont bon nombre sont indépendants de notre volonté et dont les effets peuvent être difficilement prévisibles.

Les résultats futurs ayant trait aux déclarations prospectives peuvent être influencés par de nombreux facteurs, notamment la situation économique générale et la conjoncture des marchés dans les pays où nous sommes présents, ce qui comprend les enjeux liés à la main-d'œuvre, la gravité, la durée et la propagation de la pandémie de COVID-19 et d'autres éclosions éventuelles de maladies et leur incidence sur les économies locales, nationales ou internationales ainsi que l'aggravation de certains risques susceptibles de toucher nos résultats futurs, la sécurité de l'information, la vie privée et la cybersécurité, y compris la menace d'atteinte à la protection des données, de piratage, de vol d'identité et d'espionnage d'entreprise, ainsi que le déni de service pouvant découler des efforts visant à provoquer une défaillance du système et une interruption de service, la réforme des taux de référence, les changements technologiques et la résilience technologique, la situation politique, notamment les changements liés aux questions économiques ou commerciales ou influant sur celles-ci, les changements climatiques et d'autres questions liées au risque environnemental et social, le marché de l'habitation au Canada et l'endettement des particuliers, les pressions inflationnistes, les perturbations des chaînes d'approvisionnement, les changements de politique monétaire, budgétaire ou économique, les changements apportés aux lois, y compris la législation et les interprétations fiscales, ou les changements dans les attentes ou les exigences des organismes de supervision, y compris les exigences ou directives en matière de fonds propres, de taux d'intérêt et de liquidité, ainsi que l'incidence de tels changements sur les coûts de financement, la faiblesse, la volatilité ou l'illiquidité des marchés financiers ou du crédit, l'intensité de la concurrence dans les secteurs géographiques et les domaines d'activité dans lesquels nous œuvrons, les procédures judiciaires ou démarches réglementaires, l'exactitude et l'exhaustivité de l'information que nous obtenons sur nos clients et nos contreparties, l'incapacité de tiers de s'acquitter de leurs obligations envers nous, notre capacité à mettre en œuvre nos plans stratégiques, de conclure les acquisitions ou les cessions proposées, ce qui englobe l'obtention de l'approbation des organismes de réglementation, les estimations comptables critiques et les effets des modifications des normes comptables, des règlements et des interprétations sur ces estimations, les risques opérationnels et infrastructurels, y compris en ce qui concerne la dépendance envers des tiers, les modifications de nos cotes de crédit, les activités des marchés financiers internationaux, les répercussions possibles de guerres ou d'activités terroristes sur nos activités, les catastrophes naturelles et les répercussions de perturbations des infrastructures publiques telles que les services de transport et de communication et les systèmes d'alimentation en énergie ou en eau, et notre capacité à prévoir et à gérer efficacement les risques découlant des facteurs susmentionnés.

Nous tenons à souligner que la liste de facteurs qui précède n'est pas exhaustive. D'autres facteurs et d'autres risques pourraient influer défavorablement sur nos résultats. Pour plus d'informations, il y a lieu de se reporter à la section Risques pouvant influer sur les résultats futurs ainsi qu'aux sections portant sur le risque de crédit et de contrepartie, le risque de marché, le risque d'assurance, le risque de liquidité et de financement, le risque opérationnel non financier, le risque juridique et réglementaire, le risque de stratégie, le risque environnemental et social, et le risque de réputation de la section Gestion globale des risques du Rapport de gestion annuel de BMO pour 2021, sections qui présentent l'incidence que certains de ces facteurs et risques clés pourraient avoir sur nos résultats futurs. Les investisseurs et toute autre personne doivent tenir soigneusement compte de ces facteurs et de ces risques, ainsi que d'autres incertitudes et événements potentiels, et de l'incertitude inhérente aux déclarations prospectives. Nous ne nous engageons pas à mettre à jour les déclarations prospectives, verbales ou écrites, qui peuvent être faites, à l'occasion, par l'entreprise ou en son nom, sauf si la loi l'exige. L'information prospective contenue dans le présent document est présentée dans le but d'aider les actionnaires et les analystes à comprendre notre situation financière aux dates indiquées ou pour les périodes closes à ces dates ainsi que nos priorités et objectifs stratégiques, et peut ne pas convenir à d'autres fins.

Les hypothèses économiques importantes qui sous-tendent les énoncés prospectifs contenus dans le présent document sont présentées dans la section Évolution de la situation économique et perspectives du Rapport de gestion annuel de BMO pour 2021, ainsi que dans la section Provision pour pertes sur créances du Rapport de gestion annuel de BMO pour 2021. Les hypothèses relatives au comportement des économies canadienne et américaine, ainsi qu'à la conjoncture de marché globale et à leur effet combiné sur nos activités sont des facteurs importants dont nous tenons compte lors de l'établissement de nos priorités et objectifs stratégiques et des perspectives de nos divers secteurs d'activité. Pour élaborer nos prévisions en matière de croissance économique, nous utilisons principalement les données économiques historiques, les liens passés entre les variables économiques et financières, les changements de politiques gouvernementales, ainsi que les risques qu'ils posent pour l'économie au pays et à l'échelle mondiale.

Faits saillants financiers

(en millions de dollars canadiens, sauf indication contraire)

T4-2021

T3-2021

T4-2020

Exercice 2021

Exercice 2020

Sommaire de l'état des résultats 1)






Revenus nets d'intérêts

3 756

3 521

3 530

14 310

13 971

Revenus autres que d'intérêts

2 817

4 041

2 456

12 876

11 215

Revenus

6 573

7 562

5 986

27 186

25 186

Sinistres, commissions et variations des passifs au titre des indemnités (SCVPI)

97

984

-

1 399

1 708

Revenus, déduction faite des SCVPI 2)

6 476

6 578

5 986

25 787

23 478

Dotation à la provision pour pertes sur créances liée aux prêts douteux

84

71

339

525

1 522

Dotation à la provision pour (recouvrement de) pertes sur créances liée aux prêts productifs

(210)

(141)

93

(505)

1 431

Total des dotations à la provision pour (recouvrements de) pertes sur créances

(126)

(70)

432

20

2 953

Charges autres que d'intérêts

3 803

3 684

3 548

15 509

14 177

Charge d'impôts sur le résultat

640

689

422

2 504

1 251

Bénéfice net attribuable aux détenteurs de capitaux propres de la Banque

2 159

2 275

1 584

7 754

5 097

Bénéfice net ajusté

2 226

2 292

1 610

8 651

5 201

Données relatives aux actions ordinaires (en dollars, sauf indication contraire) 1)






Bénéfice par action de base

3,24

3,42

2,37

11,60

7,56

Bénéfice dilué par action

3,23

3,41

2,37

11,58

7,55

Bénéfice dilué par action, après ajustement

3,33

3,44

2,41

12,96

7,71

Dividendes déclarés par action

1,06

1,06

1,06

4,24

4,24

Valeur comptable d'une action

80,18

80,00

77,40

80,18

77,40

Cours de clôture de l'action

134,37

123,53

79,33

134,37

79,33

Nombre d'actions ordinaires en circulation (en millions)






À la clôture de la période

648,1

648,1

645,9

648,1

645,9

Nombre moyen de base

648,2

647,2

645,3

647,2

641,4

Nombre moyen dilué

650,1

649,0

645,8

648,7

642,1

Capitalisation boursière (en milliards de dollars)

87,1

80,1

51,2

87,1

51,2

Rendement de l'action (%)

3,2

3,4

5,3

3,2

5,3

Ratio de distribution (%)

32,7

31,0

44,6

36,5

56,1

Ratio de distribution ajusté (%)

31,7

30,7

43,9

32,6

54,9

Mesures et ratios financiers (%) 1)






Rendement des capitaux propres

16,0

17,5

12,4

14,9

10,1

Rendement des capitaux propres ajustés

16,5

17,6

12,6

16,7

10,3

Rendement des capitaux propres corporels attribuables aux actionnaires ordinaires

18,0

19,8

14,5

17,0

11,9

Rendement des capitaux propres corporels attribuables aux actionnaires ordinaires ajusté

18,5

19,8

14,5

18,9

11,9

Ratio d'efficience, déduction faite des SCVPI

58,7

56,0

59,3

60,1

60,4

Ratio d'efficience ajusté, déduction faite des SCVPI

57,4

55,7

58,7

56,5

59,8

Levier d'exploitation, déduction faite des SCVPI

1,0

2,6

15,1

0,4

6,2

Levier d'exploitation ajusté, déduction faite des SCVPI

2,4

2,1

2,1

6,1

2,7

Marge nette d'intérêts sur l'actif productif moyen

1,62

1,57

1,60

1,59

1,64

Taux d'impôt effectif

22,9

23,2

21,1

24,4

19,7

Taux d'impôt effectif ajusté

22,7

23,2

21,1

22,7

19,8

Ratio du total des dotations à la provision pour pertes sur créances au solde moyen net des prêts et acceptations (annualisé)

(0,11)

(0,06)

0,37

-

0,63

Ratio de la dotation à la provision pour pertes sur créances liée aux prêts douteux au solde moyen net des prêts et acceptations (annualisé)

0,07

0,06

0,29

0,11

0,33

Ratio de liquidité à court terme (RLCT) 3)

125

125

131

125

131

Ratio structurel de liquidité à long terme (RSLLT) 3)

118

118

s. o.

118

s. o.

Bilan et autres informations (en millions de dollars, sauf indication contraire)






Actifs

988 175

971 358

949 261

988 175

949 261

Actif productif moyen

918 255

887 231

876 328

897 302

853 336

Solde brut des prêts et acceptations

474 847

472 703

464 216

474 847

464 216

Solde net des prêts et acceptations

472 283

469 879

460 913

472 283

460 913

Dépôts

685 631

680 553

659 034

685 631

659 034

Capitaux propres attribuables aux actionnaires ordinaires

51 965

51 848

49 995

51 965

49 995

Total des actifs pondérés en fonction des risques 4)

325 433

322 529

336 607

325 433

336 607

Actifs sous administration

634 713

658 612

653 319

634 713

653 319

Actifs sous gestion

523 270

526 542

482 554

523 270

482 554

Ratios des fonds propres (%) 4)






Ratio des fonds propres de catégorie 1 sous forme d'actions ordinaires

13,7

13,4

11,9

13,7

11,9

Ratio des fonds propres de catégorie 1

15,4

15,1

13,6

15,4

13,6

Ratio du total des fonds propres

17,6

17,4

16,2

17,6

16,2

Ratio de levier

5,1

5,0

4,8

5,1

4,8

Cours de change ($)






Dollar CA/dollar US

1,2376

1,2479

1,3319

1,2376

1,3319

Dollar CA/dollar US - moyenne

1,2546

1,2316

1,3217

1,2554

1,3441

1)

Les résultats ajustés retranchent certains éléments des résultats comptables et ils servent à calculer nos mesures ajustées présentées dans le tableau ci-dessus. La direction évalue le rendement à l'aide de mesures et résultats comptables et de mesures et résultats ajustés, et considère qu'ils sont utiles. Les revenus, déduction faite des SCVPI, ainsi que les résultats, mesures et ratios ajustés figurant dans ce tableau ne sont pas conformes aux PCGR. Pour de plus amples informations sur la composition des montants, des mesures et des ratios non conformes aux PCGR, ainsi que sur les mesures financières supplémentaires, il y a lieu de se reporter à la section Glossaire de termes financiers du Rapport annuel de BMO pour 2021.

2)

Nous présentons les revenus, le ratio d'efficience et le levier d'exploitation, déduction faite des SCVPI, ce qui réduit la variabilité des revenus d'assurance découlant des variations de la juste valeur, lesquelles sont grandement atténuées par les variations de la juste valeur des passifs au titre des indemnités, dont l'incidence est reflétée dans les SCVPI.

3)

Le RLCT et le RSLLT sont présentés selon la ligne directrice Normes de liquidités (NL) établie par le BSIF, le cas échéant.

4)

Les ratios des fonds propres et les actifs pondérés en fonction des risques sont présentés selon la ligne directrice Normes de fonds propres (NFP) établie par le BSIF, le cas échéant.

s. o. - sans objet

Mesures non conformes aux PCGR et autres mesures financières

Les résultats et mesures figurant dans le présent document sont présentés conformément aux PCGR. Sauf indication contraire, les montants sont indiqués en dollars canadiens et proviennent de nos états financiers consolidés annuels audités établis en conformité avec les Normes internationales d'information financière (IFRS). Toute mention des PCGR renvoie aux IFRS. Nous avons recours à un certain nombre de mesures financières pour évaluer notre performance, ainsi que la performance de nos groupes d'exploitation, ce qui comprend des mesures et des ratios qui sont présentés sur une base non conforme aux PCGR, comme il en est fait mention ci-dessous. Nous sommes d'avis que ces montants, ces mesures et ces ratios non conformes aux PCGR, lus à la lumière de nos résultats établis conformément aux PCGR, donnent aux lecteurs une meilleure compréhension de la façon dont la direction analyse les résultats.

Les montants, les mesures et les ratios non conformes aux PCGR n'ont pas de sens normalisé aux termes de ceux-ci. Ils sont difficilement comparables aux mesures similaires qu'utilisent d'autres entreprises et ne devraient pas être interprétés de manière isolée ni comme pouvant remplacer les résultats établis aux termes des PCGR.

Certains renseignements figurant dans le Rapport de gestion de BMO au 31 octobre 2021 (Rapport de gestion annuel pour 2021) sont intégrés par renvoi dans le présent document. De plus amples renseignements sur la composition de nos mesures non conformes aux PCGR et aux autres mesures financières, y compris les mesures financières complémentaires, se trouvent à la section Glossaire de termes financiers du Rapport de gestion annuel de BMO pour 2021, qui est disponible en ligne au www.bmo.com/relationsinvestisseurs ainsi qu'au www.sedar.com.

Nos mesures non conformes aux PCGR se classent généralement comme suit :

Mesures et ratios ajustés
La direction considère que les résultats et mesures comptables et les résultats et mesures ajustés sont utiles aux fins de l'appréciation de la performance sous-jacente des secteurs. Les résultats et mesures ajustés retranchent certains éléments précis des revenus, des charges autres que d'intérêts et des impôts sur le résultat, comme il est indiqué en détail dans le tableau ci-après. Les résultats et mesures ajustés présentés dans le présent document ne sont pas conformes aux PCGR. Le fait de recourir à la présentation des résultats comptables et ajustés permet au lecteur d'évaluer l'incidence de certains éléments sur les résultats des périodes présentées, et de mieux évaluer les résultats, compte non tenu de ces éléments qui ne sont pas nécessairement représentatifs des résultats continus. C'est pourquoi ce mode de présentation peut aider les lecteurs à analyser les tendances. Sauf indication contraire, l'analyse, par la direction, des changements des résultats comptables figurant dans le présent document s'applique également à ceux des résultats ajustés correspondants.

Mesures, déduction faite des sinistres, commissions et variations des passifs au titre des indemnités (SCVPI)
Nous présentons également les revenus comptables et ajustés déduction faite des sinistres, commissions et variations des passifs au titre des indemnités (SCVPI) et notre ratio d'efficience et notre levier d'exploitation sont calculés sur une base similaire, comme indiqué dans le rapprochement présenté à la section Revenus. Les mesures et les ratios présentés déduction faite des SCVPI ne sont pas conformes aux PCGR. Les revenus d'assurance peuvent varier en raison des fluctuations de la juste valeur des actifs d'assurance, lesquelles sont occasionnées par les fluctuations des taux d'intérêt et des marchés boursiers. Les placements qui soutiennent les passifs au titre des indemnités sont essentiellement des actifs à revenu fixe qui sont inscrits à la juste valeur, et les variations de celle-ci sont constatées dans les revenus d'assurance figurant à l'état consolidé des résultats. Ces variations de la juste valeur sont en grande partie contrebalancées par celles de la juste valeur des passifs au titre des indemnités, dont l'incidence est prise en compte dans les SCVPI. La présentation et l'analyse des revenus, des ratios d'efficience et du levier d'exploitation, sur une base nette, réduisent la variabilité des résultats, ce qui permet de mieux évaluer les résultats d'exploitation. Pour obtenir plus de renseignements, il y a lieu de se reporter à la section portant sur les sinistres, commissions et variations des passifs au titre des indemnités.

Présentation des résultats sur une base d'imposition comparable (bic)
Nous analysons les revenus consolidés sur une base comptable. Par ailleurs, à l'instar des membres du groupe de référence au Canada, nous analysons les revenus de nos groupes d'exploitation sur une base d'imposition comparable (bic). Les revenus et la charge d'impôts sur le résultat de BMO Marchés des capitaux et de PE États-Unis, relativement aux titres exonérés d'impôts, sont augmentés à un montant équivalent avant impôts. La présentation des résultats sur une bic reflète la façon dont nos groupes d'exploitation gèrent leurs activités et facilite la comparaison du bénéfice sur le plan des sources imposables et de celles qui ne le sont pas. Le taux d'impôt effectif est également analysé sur une bic pour assurer l'uniformité des méthodes, et la compensation des ajustements des unités d'exploitation est comptabilisée dans les Services d'entreprise.

Capitaux propres corporels attribuables aux actionnaires ordinaires et rendement des capitaux propres corporels attribuables aux actionnaires ordinaires

Les capitaux propres corporels attribuables aux actionnaires ordinaires correspondent aux capitaux propres attribuables aux actionnaires ordinaires, moins les écarts d'acquisition et les immobilisations incorporelles liées aux acquisitions, déduction faite des passifs d'impôt différé connexes. Le rendement des capitaux propres corporels attribuables aux actionnaires ordinaires est largement utilisé dans le secteur bancaire en Amérique du Nord et il est significatif parce qu'il mesure uniformément la performance des unités, qu'elles aient été acquises ou mises sur pied à l'interne.

Présentation des résultats en dollars américains
Les résultats et mesures qui ne tiennent pas compte de l'incidence des variations des cours de change entre le dollar canadien et le dollar américain sur les activités que BMO mène aux États-Unis sont des mesures non conformes aux PCGR. Il y a lieu de se reporter à la section Change pour obtenir une analyse des répercussions des variations des cours de change sur nos résultats.

Nous présentons les résultats de PE États-Unis, ainsi que certaines informations sectorielles aux États-Unis relatives à la Banque, à BMO Gestion de patrimoine, à BMO Marchés des capitaux et aux Services d'entreprise, en dollars américains. La présentation des résultats en dollars américains est utile pour évaluer la performance sous-jacente sans qu'intervienne la variabilité causée par les fluctuations des taux de change.

Mesures non conformes aux PCGR et autres mesures financières

(en millions de dollars canadiens, sauf indication contraire)

T4-2021

T3-2021

T4-2020

Exercice 2021

Exercice 2020

Résultats comptables






Revenus

6 573

7 562

5 986

27 186

25 186

Sinistres, commissions et variations des passifs au titre des indemnités (SCVPI)

(97)

(984)

-

(1 399)

(1 708)

Revenus, déduction faite des SCVPI

6 476

6 578

5 986

25 787

23 478

Total des dotations à la provision pour (recouvrements de) pertes sur créances

126

70

(432)

(20)

(2 953)

Charges autres que d'intérêts

(3 803)

(3 684)

(3 548)

(15 509)

(14 177)

Bénéfice avant impôts sur le résultat

2 799

2 964

2 006

10 258

6 348

Charge d'impôts sur le résultat

(640)

(689)

(422)

(2 504)

(1 251)

Bénéfice net

2 159

2 275

1 584

7 754

5 097

BPA dilué ($)

3,23

3,41

2,37

11,58

7,55

Éléments d'ajustement influant sur les revenus (avant impôts)






Incidence des dessaisissements 1)

-

-

-

29

-

Éléments d'ajustement influant sur les charges autres que d'intérêts (avant impôts)






Coûts d'intégration des acquisitions 2)

(1)

(3)

(3)

(9)

(14)

Amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions 3)

(20)

(19)

(30)

(88)

(121)

Incidence des dessaisissements 1)

(62)

(24)

-

(886)

-

(Coûts de restructuration) renversement 4)

-

24

-

24

-

Incidence des éléments d'ajustement sur les charges autres que d'intérêts (avant impôts)

(83)

(22)

(33)

(959)

(135)

Incidence des éléments d'ajustement sur le bénéfice net comptable avant impôts

(83)

(22)

(33)

(930)

(135)

Éléments d'ajustement influant sur les revenus (après impôts)






Incidence des dessaisissements 1)

-

-

-

22

-

Éléments d'ajustement influant sur les charges autres que d'intérêts (après impôts)






Coûts d'intégration des acquisitions 2)

(1)

(2)

(3)

(7)

(11)

Amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions 3)

(14)

(15)

(23)

(66)

(93)

Incidence des dessaisissements 1)

(52)

(18)

-

(864)

-

(Coûts de restructuration) renversement 4)

-

18

-

18

-

Incidence des éléments d'ajustement sur les charges autres que d'intérêts (après impôts)

(67)

(17)

(26)

(919)

(104)

Incidence des éléments d'ajustement sur le bénéfice comptable (après impôts)

(67)

(17)

(26)

(897)

(104)

Incidence sur le BPA dilué ($)

(0,10)

(0,03)

(0,04)

(1,38)

(0,16)

Résultats ajustés






Revenus

6 573

7 562

5 986

27 157

25 186

Sinistres, commissions et variations des passifs au titre des indemnités (SCVPI)

(97)

(984)

-

(1 399)

(1 708)

Revenus, déduction faite des SCVPI

6 476

6 578

5 986

25 758

23 478

Total des dotations à la provision pour pertes sur créances

126

70

(432)

(20)

(2 953)

Charges autres que d'intérêts

(3 720)

(3 662)

(3 515)

(14 550)

(14 042)

Bénéfice avant impôts sur le résultat

2 882

2 986

2 039

11 188

6 483

Charge d'impôts sur le résultat

(656)

(694)

(429)

(2 537)

(1 282)

Bénéfice net

2 226

2 292

1 610

8 651

5 201

BPA dilué ($)

3,33

3,44

2,41

12,96

7,71

1)

Le bénéfice net comptable du deuxième trimestre de 2021 tient compte de l'incidence des dessaisissements, constituée d'une réduction de valeur de l'écart d'acquisition de 747 millions de dollars, avant et après impôts, liée à la vente de nos activités de gestion d'actifs en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique, comptabilisée dans les charges autres que d'intérêts, d'un profit net de 22 millions (29 millions avant impôts) à la vente de nos activités de banque privée à Hong Kong et à Singapour, comptabilisé dans les revenus autres que d'intérêts, et de coûts liés aux dessaisissements de 47 millions (53 millions avant impôts) à l'égard des deux transactions, comptabilisés dans les charges autres que d'intérêts. Le bénéfice net comptable du troisième trimestre de 2021 tient compte de l'incidence des dessaisissements en lien avec ces deux transactions de 18 millions après impôts (24 millions avant impôts). Le bénéfice net comptable du quatrième trimestre de 2021 tient compte de l'incidence des dessaisissements en lien avec ces deux transactions de 52 millions après impôts (62 millions avant impôts). Ces montants ont été comptabilisés dans les charges autres que d'intérêts des Services d'entreprise.

2)

Les coûts d'intégration des acquisitions de KGS Alpha et de Clearpool sont comptabilisés dans les charges autres que d'intérêts de BMO Marchés des capitaux. Les coûts d'intégration des acquisitions se sont élevés à 1 million de dollars (1 million après impôts) au quatrième trimestre de 2021, à 3 millions (2 millions après impôts) au troisième trimestre de 2021, à 9 millions (7 millions après impôts) pour l'exercice 2021 et à 14 millions (11 millions après impôts) pour l'exercice 2020.

3)

L'amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions est comptabilisé dans les charges autres que d'intérêts du groupe d'exploitation pertinent et il s'est chiffré à 20 millions de dollars (14 millions après impôts) au quatrième trimestre de 2021, à 19 millions (15 millions après impôts) au troisième trimestre de 2021, à 88 millions (66 millions après impôts) pour l'exercice 2021 à 121 millions (93 millions après impôts) pour l'exercice 2020.

4)

Les chiffres du troisième trimestre de 2021 tiennent compte d'un renversement partiel de charges de restructuration comptabilisées antérieurement en lien avec des indemnités de départ de 18 millions (24 millions avant impôts). Les charges de restructuration ont été comptabilisées dans les charges autres que d'intérêts des Services d'entreprise.

Certains chiffres comparatifs ont été reclassés en fonction de la présentation adoptée pour l'exercice à l'étude.

Sommaire des résultats comptables et ajustés par groupe d'exploitation


(en millions de dollars canadiens)

PE Canada

PE États-Unis

Total PE

BMO Gestion
de patrimoine

BMO Marchés
des capitaux

Services d'entreprise

Total de la Banque

Résultats sectoriels aux
États-Unis
1)
(en millions
de dollars
américains)

T4-2021









Bénéfice (perte) net comptable

921

512

1 433

369

536

(179)

2 159

618

Coûts d'intégration des acquisitions 2)

-

-

-

-

1

-

1

2

Amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions 3)

-

6

6

4

4

-

14

9

Incidence des dessaisissements 4)

-

-

-

-

-

52

52

4

Bénéfice (perte) net ajusté

921

518

1 439

373

541

(127)

2 226

633

T3-2021









Bénéfice (perte) net comptable

815

553

1 368

401

558

(52)

2 275

707

Coûts d'intégration des acquisitions 2)

-

-

-

-

2

-

2

1

Amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions 3)

-

6

6

5

4

-

15

9

Incidence des dessaisissements 4)

-

-

-

-

-

18

18

3

Coûts de restructuration (renversements) 5)

-

-

-

-

-

(18)

(18)

(13)

Bénéfice (perte) net ajusté

815

559

1 374

406

564

(52)

2 292

707

T4-2020









Bénéfice (perte) net comptable

647

324

971

320

379

(86)

1 584

337

Coûts d'intégration des acquisitions 2)

-

-

-

-

3

-

3

2

Amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions 3)

1

9

10

8

5

-

23

13

Bénéfice (perte) net ajusté

648

333

981

328

387

(86)

1 610

352

Exercice 2021









Bénéfice (perte) net comptable

3 237

2 189

5 426

1 474

2 140

(1 286)

7 754

2 593

Coûts d'intégration des acquisitions 2)

-

-

-

-

7

-

7

6

Amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions 3)

1

24

25

24

17

-

66

37

Incidence des dessaisissements 4)

-

-

-

-

-

842

842

27

Coûts de restructuration (renversements) 5)

-

-

-

-

-

(18)

(18)

(13)

Bénéfice (perte) net ajusté

3 238

2 213

5 451

1 498

2 164

(462)

8 651

2 650

Exercice 2020









Bénéfice (perte) net comptable

2 027

1 277

3 304

1 096

1 087

(390)

5 097

1 163

Coûts d'intégration des acquisitions 2)

-

-

-

-

11

-

11

8

Amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions 3)

2

39

41

34

18

-

93

49

Bénéfice (perte) net ajusté

2 029

1 316

3 345

1 130

1 116

(390)

5 201

1 220

1)

Les résultats sectoriels aux États-Unis présentés en dollars américains sont des montants non conformes aux PCGR.

2)

Les coûts d'intégration des acquisitions avant impôts de KGS Alpha et de Clearpool de 1 million de dollars au quatrième trimestre de 2021, de 3 millions à la fois au troisième trimestre de 2021 et au quatrième trimestre de 2020, de 9 millions pour l'exercice 2021 et de 14 millions pour l'exercice 2020, sont comptabilisés dans les charges autres que d'intérêts de BMO Marchés des capitaux.

3)

L'amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions est comptabilisé dans les charges autres que d'intérêts du groupe d'exploitation pertinent. Des montants avant impôts de néant au quatrième trimestre de 2021, de 1 million de dollars à la fois au troisième trimestre de 2021 et au quatrième trimestre de 2020, et de 2 millions à la fois pour l'exercice 2021 et l'exercice 2020 ont été inscrits pour PE Canada; des montants avant impôts de 9 millions au quatrième trimestre de 2021, de 8 millions au troisième trimestre de 2021, de 13 millions au quatrième trimestre de 2020, de 33 millions pour l'exercice 2021 et de 53 millions pour l'exercice 2020 ont été inscrits pour PE États-Unis; des montants avant impôts de 6 millions au quatrième trimestre de 2021, de 5 millions au troisième trimestre de 2021, de 10 millions pour le quatrième trimestre de 2020, de 31 millions pour l'exercice 2021 et de 43 millions pour l'exercice 2020 ont été inscrits pour BMO Gestion de patrimoine; des montants avant impôts de 5 millions à la fois au quatrième trimestre de 2021 et au troisième trimestre de 2021, de 6 millions au quatrième trimestre de 2020, de 22 millions pour l'exercice 2021 et de 23 millions pour l'exercice 2020 ont été inscrits pour BMO Marchés des capitaux.

4)

Le bénéfice net comptable du deuxième trimestre de 2021 tient compte de l'incidence des dessaisissements, constituée d'une réduction de valeur de l'écart d'acquisition de 747 millions de dollars, avant et après impôts, liée à la vente de nos activités de gestion d'actifs en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique, comptabilisée dans les charges autres que d'intérêts, d'un profit net de 22 millions (29 millions avant impôts) à la vente de nos activités de banque privée à Hong Kong et à Singapour, comptabilisé dans les revenus autres que d'intérêts, et de coûts liés aux dessaisissements de 47 millions (53 millions avant impôts) à l'égard des deux transactions, comptabilisés dans les charges autres que d'intérêts. Le bénéfice net comptable du troisième trimestre de 2021 tient compte de l'incidence des dessaisissements en lien avec ces deux transactions de 18 millions (24 millions avant impôts). Le bénéfice net comptable du quatrième trimestre de 2021 tient compte de l'incidence des dessaisissements en lien avec ces deux transactions de 52 millions après impôts (62 millions avant impôts). Ces montants ont été comptabilisés dans les charges autres que d'intérêts des Services d'entreprise.

5)

Le bénéfice comptable du troisième trimestre de 2021 et de l'exercice 2021 tient compte d'un renversement partiel de charges de restructuration comptabilisées antérieurement en lien avec des indemnités de départ de 18 millions de dollars (24 millions avant impôts). Le renversement de charges de restructuration a été comptabilisé dans les charges autres que d'intérêts des Services d'entreprise.

Revenus nets, ratio d'efficience et levier d'exploitation

(en millions de dollars canadiens)

T4-2021

T3-2021

T4-2020

Exercice 2021

Exercice 2020

Données comptables






Revenus

6 573

7 562

5 986

27 186

25 186

SCVPI

97

984

-

1 399

1 708

Revenus, déduction faite des SCVPI

6 476

6 578

5 986

25 787

23 478

Charges autres que d'intérêts

3 803

3 684

3 548

15 509

14 177

Ratio d'efficience (%)

57,9

48,7

59,3

57,0

56,3

Ratio d'efficience, déduction faite des SCVPI (%)

58,7

56,0

59,3

60,1

60,4

Croissance des revenus (%)

9,8

5,2

(1,7)

7,9

(1,2)

Croissance des revenus, déduction faite des SCVPI (%)

8,2

9,6

4,1

9,8

3,1

Croissance des charges autres que d'intérêts (%)

7,2

7,0

(11,0)

9,4

(3,1)

Levier d'exploitation (%)

2,6

(1,8)

9,3

(1,5)

1,9

Levier d'exploitation, déduction faite des SCVPI (%)

1,0

2,6

15,1

0,4

6,2

Données ajustées 1)






Revenus

6 573

7 562

5 986

27 157

25 186

Incidence des éléments d'ajustement sur les revenus

-

-

-

(29)

-

SCVPI

97

984

-

1 399

1 708

Revenus, déduction faite des SCVPI

6 476

6 578

5 986

25 758

23 478

Incidence des éléments d'ajustement sur les charges autres que d'intérêts

(83)

(22)

(33)

(959)

(135)

Charges autres que d'intérêts

3 720

3 662

3 515

14 550

14 042

Ratio d'efficience (%)

56,6

48,4

58,7

53,6

55,8

Ratio d'efficience, déduction faite des SCVPI (%)

57,4

55,7

58,7

56,5

59,8

Croissance des revenus, déduction faite des SCVPI (%)

8,2

9,6

3,6

9,7

3,0

Croissance de charges autres que d'intérêts (%)

5,8

7,5

1,5

3,6

0,3

Levier d'exploitation, déduction faite des SCVPI (%)

2,4

2,1

2,1

6,1

2,7

1)

Il y a lieu de se reporter aux notes 1 à 4 du tableau intitulé Mesures non conformes aux PCGR et autres mesures financières relativement aux éléments d'ajustement.

Rendement des capitaux propres et rendement des capitaux propres corporels attribuables aux actionnaires ordinaires

(en millions de dollars canadiens, sauf indication contraire)

T4-2021

T3-2021

T4-2020

Exercice 2021

Exercice 2020

Bénéfice net comptable

2 159

2 275

1 584

7 754

5 097

Dividendes sur actions privilégiées et distributions sur d'autres instruments de capitaux propres

(59)

(61)

(52)

(244)

(247)

Bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires (A)

2 100

2 214

1 532

7 510

4 850

Amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions après impôts

14

15

23

66

93

Bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires, déduction faite de l'amortissement des
   immobilisations incorporelles liées aux acquisitions (B)

2 114

2 229

1 555

7 576

4 943

Incidence des autres éléments d'ajustement après impôts 1)

53

2

3

831

11

Bénéfice net ajusté attribuable aux actionnaires ordinaires (C)

2 167

2 231

1 558

8 407

4 954

Capitaux propres moyens attribuables aux actionnaires ordinaires (D) 2)

52 113

50 208

49 320

50 451

48 235

Rendement des capitaux propres (%) (= A/D)

16,0

17,5

12,4

14,9

10,1

Rendement des capitaux propres ajusté (%) (= C/D)

16,5

17,6

12,6

16,7

10,3

Capitaux propres moyens corporels attribuables aux actionnaires ordinaires (E)

46 580

44 720

42 635

44 505

41 484

Rendement des capitaux propres corporels attribuables aux actionnaires ordinaires (%) (= B/E)

18,0

19,8

14,5

17,0

11,9

Rendement ajusté des capitaux propres corporels attribuables aux actionnaires ordinaires (%) (= C/E)

18,5

19,8

14,5

18,9

11,9

1)

Il y a lieu de se reporter aux notes 1 à 4 du tableau ci-dessus intitulé Mesures non conformes aux PCGR et autres mesures financières.

2)

Les capitaux propres attribuables aux actionnaires ordinaires (D ci-dessus) sont ajustés en fonction d'un écart d'acquisition de 5 455 millions de dollars au quatrième trimestre de 2021, de 5 393 millions au troisième trimestre de 2021, de 6 509 millions au quatrième trimestre de 2020 et de 5 836 millions pour l'exercice 2021 (6 530 millions pour l'exercice 2020) et d'immobilisations incorporelles liées aux acquisitions de 349 millions au quatrième trimestre 2021, de 367 millions au troisième trimestre de 2021, de 448 millions au quatrième trimestre de 2020 et de 381 millions pour l'exercice 2021 (495 millions pour l'exercice 2020), déduction faite des passifs d'impôt différé connexes de 271 millions au quatrième trimestre de 2021, de 272 millions au troisième trimestre de 2021, de 272 millions au quatrième trimestre de 2020 et de 271 millions pour l'exercice 2021 (274 millions pour l'exercice 2020).

Les fonds propres sont imputés aux unités d'exploitation en fonction du montant de fonds propres réglementaires requis pour soutenir les activités commerciales. Les fonds propres non imputés sont comptabilisés dans les Services d'entreprise. Les méthodes d'imputation des fonds propres sont passées en revue chaque année.

Rendement des capitaux propres par unité d'exploitation


T4-2021


T3-2021

T4-2020

(en millions de dollars canadiens, sauf indication contraire)

PE Canada

PE États-Unis

Total PE

BMO
Gestion de
patrimoine

BMO
Marchés des
capitaux

Services
d'entreprise

Total de la Banque


Total de la
Banque

Total de la
Banque

Résultats comptables











Bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires

911

502

1 413

367

526

(206)

2 100


2 214

1 532

Total des capitaux propres moyens attribuables aux actionnaires ordinaires

11 162

13 391

24 553

5 640

10 782

11 138

52 113


50 208

49 320

Rendement des capitaux propres (%)

32,4

14,9

22,8

25,8

19,4

s. o.

16,0


17,5

12,4

Résultats ajustés











Bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires

911

508

1 419

371

531

(154)

2 167


2 231

1 558

Total des capitaux propres moyens attribuables aux actionnaires ordinaires

11 162

13 391

24 553

5 640

10 782

11 138

52 113


50 208

49 320

Rendement des capitaux propres (%)

32,4

15,0

22,9

26,1

19,6

s. o.

16,5


17,6

12,6







Exercice 2021



Exercice 2020

(en millions de dollars canadiens, sauf indication contraire)

PE Canada

PE États-Unis

Total PE

BMO
Gestion de
patrimoine

BMO
Marchés des
capitaux

Services
d'entreprise

Total de la Banque



Total de la
Banque

Résultats comptables











Bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires

3 195

2 150

5 345

1 466

2 101

(1 402)

7 510



4 850

Total des capitaux propres moyens attribuables aux actionnaires ordinaires

11 147

13 522

24 669

5 899

10 913

8 970

50 451



48 235

Rendement des capitaux propres (%)

28,7

15,9

21,7

24,9

19,2

s. o.

14,9



10,1

Résultats ajustés











Bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires

3 196

2 174

5 370

1 490

2 125

(578)

8 407



4 954

Total des capitaux propres moyens attribuables aux actionnaires ordinaires

11 147

13 522

24 669

5 899

10 913

8 970

50 451



48 235

Rendement des capitaux propres (%)

28,7

16,1

21,8

25,3

19,5

s. o.

16,7



10,3

Change

L'équivalent en dollars canadiens des résultats sectoriels de BMO aux États-Unis libellés en dollars américains a diminué comparativement à celui de 2020, en raison des fluctuations du cours de change entre le dollar canadien et le dollar américain. Le tableau ci-dessous fait état des cours de change moyens des dollars canadien et américain ainsi que de l'incidence de leurs fluctuations sur les résultats sectoriels de BMO aux États-Unis. Dans le présent document, toute mention de l'incidence du dollar américain ne rend pas compte des montants libellés dans cette monnaie et constatés par des unités de BMO qui ne mènent pas d'activités aux États-Unis.

Nos flux de revenus en dollars américains n'ont pas bénéficié d'une couverture économique contre les fluctuations des cours de change en 2021 et en 2020. Nous déterminons régulièrement s'il nous faut ou non conclure des opérations de couverture afin d'atténuer l'incidence des fluctuations des cours de change sur notre bénéfice net. Les fluctuations des cours de change influeront sur les résultats futurs établis en dollars canadiens, et l'incidence sur ces résultats est fonction de la période au cours de laquelle les revenus, les charges, les dotations à la provision pour (recouvrements de) pertes sur créances et les impôts sur le résultat sont comptabilisés.

Il y a lieu de se reporter à la section Gestion globale du capital du Rapport de gestion annuel de BMO pour 2021 pour obtenir une analyse de l'incidence que peuvent avoir les fluctuations des cours de change sur le capital de BMO.

Incidence des fluctuations des cours de change sur les résultats comptables et les résultats ajustés sectoriels aux États-Unis de BMO


T4-2021

(en millions de dollars canadiens, sauf indication contraire)

c. T4-2020

c. T3-2021

Cours de change entre les dollars canadien et américain (moyenne)



Période à l'étude

1,2546

1,2546

Période antérieure

1,3217

1,2316

Incidence sur les résultats comptables sectoriels aux États-Unis



Augmentation (diminution) des revenus nets d'intérêts

(71)

26

Augmentation (diminution) des revenus autres que d'intérêts

(37)

17

Augmentation (diminution) des revenus

(108)

43

Diminution (augmentation) de la dotation à la provision pour pertes sur créances

13

2

Diminution (augmentation) des charges

68

(24)

Diminution (augmentation) des impôts sur le résultat

4

(5)

Augmentation (diminution) du bénéfice net comptable

(23)

16

Incidence sur le bénéfice par action ($)

(0,03)

0,02

Incidence sur les résultats ajustés sectoriels aux États-Unis



Augmentation (diminution) des revenus nets d'intérêts

(71)

26

Augmentation (diminution) des revenus autres que d'intérêts

(37)

17

Augmentation (diminution) des revenus

(108)

43

Diminution (augmentation) de la dotation à la provision pour pertes sur créances

13

2

Diminution (augmentation) des charges

67

(24)

Diminution (augmentation) des impôts sur le résultat

4

(5)

Augmentation (diminution) du bénéfice net ajusté

(24)

16

Incidence sur le bénéfice par action ajusté ($)

(0,04)

0,02

Les résultats ajustés que renferme le présent tableau ne sont pas conformes aux PCGR et ils sont analysés à la section Mesures non conformes aux PCGR et autres mesures financières.

Bénéfice net

Comparaison du quatrième trimestre de 2021 et du quatrième trimestre de 2020
Le bénéfice net comptable s'est établi à 2 159 millions de dollars, en hausse de 575 millions, ou de 36 %, comparativement à l'exercice précédent, et le bénéfice net ajusté s'est situé à 2 226 millions, soit une hausse de 616 millions, ou de 38 %. Les résultats ajustés du trimestre considéré ne tiennent pas compte de charges de 52 millions (62 millions avant impôts) découlant de l'incidence de dessaisissements liés la vente de nos activités de gestion d'actifs en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique et à la vente de nos activités de banque privée à Hong Kong et à Singapour. Les résultats ajustés ne tiennent pas compte non plus de l'amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions et des coûts d'intégration des acquisitions pour l'exercice considéré et l'exercice précédent. Le BPA comptable s'est établi à 3,23 $, en hausse de 0,86 $ par rapport à l'exercice précédent, et le BPA ajusté s'est situé à 3,33 $, en hausse de 0,92 $.

Les résultats reflètent une forte croissance des revenus et l'incidence de la baisse des dotations à la provision pour pertes sur créances, en partie contrées par une augmentation des charges. Tous les groupes d'exploitation ont affiché une hausse du bénéfice net, alors que les Services d'entreprise ont enregistré une hausse de la perte nette.

Comparaison du quatrième trimestre de 2021 et du troisième trimestre de 2021
Le bénéfice net comptable s'est établi à 2 159 millions de dollars, en baisse de 116 millions, ou de 5 %, par rapport au trimestre précédent, et le bénéfice net ajusté s'est chiffré à 2 226 millions, ce qui représente une baisse de 66 millions, ou de 3 %. Les résultats ajustés ne tiennent pas compte de l'incidence des dessaisissements de 52 millions (62 millions avant impôts) pour le trimestre considéré et de 18 millions (24 millions avant impôts) pour le trimestre précédent. Les résultats ajustés du trimestre précédent ne tiennent pas compte du renversement partiel de charges de restructuration comptabilisées antérieurement en lien avec des indemnités de départ de 18 millions (24 millions avant impôts). Les résultats ajustés ne tiennent pas compte de l'amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions et des coûts d'intégration des acquisitions enregistrés pour le trimestre à l'étude et le trimestre précédent. Le BPA comptable a reculé de 0,18 $, ou de 5 %, par rapport au trimestre précédent, tandis que le BPA ajusté a baissé de 0,11 $, ou de 3 %.

Les résultats découlent principalement de la baisse des revenus et de l'augmentation des charges, en partie contrées par l'incidence d'un recouvrement de la dotation à la provision pour pertes sur créances plus élevé. Le bénéfice net de PE Canada a augmenté et il a été en partie contrebalancé par les reculs enregistrés par PE États-Unis, BMO Gestion de patrimoine et BMO Marchés des capitaux. La perte nette des Services d'entreprise a augmenté.

Pour de plus amples renseignements sur les montants, mesures et ratios non conformes aux PCGR que renferme la présente section qui traite du bénéfice net, il y a lieu de se reporter à la section Mesures non conformes aux PCGR et autres mesures financières.

Revenus

Comparaison du quatrième trimestre de 2021 et du quatrième trimestre de 2020
Les revenus comptables se sont établis à 6 573 millions de dollars, en hausse de 587 millions, ou de 10 %, par rapport à l'exercice précédent. Après avoir retranché des revenus d'assurance les sinistres, les commissions et les variations des passifs au titre des indemnités (SCVPI) (ce qui correspond aux revenus nets), les revenus se sont situés à 6 476 millions, ce qui représente une hausse de 490 millions, ou de 8 %, par rapport à l'an dernier.

Les revenus enregistrés par PE Canada ont augmenté, du fait de la hausse des revenus nets d'intérêts et de l'augmentation des revenus autres que d'intérêts, les revenus inscrits par BMO Gestion de patrimoine ont progressé en raison principalement de l'accroissement des actifs des clients, ce qui comprend le raffermissement des marchés mondiaux, en partie contré par la diminution des revenus d'assurance, les revenus affichés par BMO Marchés des capitaux ont progressé, les revenus du secteur Banque d'affaires et services bancaires aux sociétés ayant été en partie compensés par la diminution des revenus inscrits par Marchés mondiaux, et les revenus enregistrés par PE États-Unis ont progressé, du fait de la hausse des revenus nets d'intérêts et de l'augmentation des revenus autres que d'intérêts. Les revenus inscrits par les Services d'entreprise ont reculé par rapport à l'exercice précédent. L'affaiblissement du dollar américain a entraîné une réduction de 2 % du total des revenus.

Les revenus nets d'intérêts se sont établis à 3 756 millions de dollars, ce qui représente une hausse de 226 millions par rapport à l'an dernier. Les revenus nets d'intérêts non liés à la négociation se sont chiffrés à 3 217 millions, en hausse de 199 millions, ou de 7 %, en raison surtout de la remontée des revenus nets d'intérêts de PE Canada. La hausse des revenus nets d'intérêts en monnaie d'origine affichée par PE États-Unis a été en partie contrebalancée par l'incidence de l'affaiblissement du dollar américain. Les revenus nets d'intérêts liés à la négociation se sont chiffrés à 539 millions, en hausse de 27 millions, ou de 5 %.

L'actif productif moyen s'est établi à 918,3 milliards de dollars, en hausse de 41,9 milliards, ou de 5 %, ce qui s'explique par la croissance des prêts ainsi que par la hausse des soldes de trésorerie et l'accroissement des soldes des valeurs mobilières, en partie contrebalancés par l'incidence de l'affaiblissement du dollar américain.

La marge nette d'intérêts globale de BMO, établie à 1,62 %, s'est élargie de 2 points de base en regard de l'exercice précédent. Compte non tenu des revenus nets d'intérêts liés à la négociation et des actifs de négociation, la marge nette d'intérêts, établie à 1,66 %, s'est élargie de 6 points de base, sous l'effet principalement de l'accroissement des marges des Services bancaires PE et de la diminution des soldes des actifs à faible rendement de BMO Marchés des capitaux.

Les revenus nets d'intérêts, déduction faite des SCVPI, se sont élevés à 2 720 millions de dollars, en hausse de 264 millions, ou de 11 %, par rapport à l'an dernier, ces revenus s'étant accrus dans la plupart des catégories, ce qui comprend une hausse des profits sur titres, autres que de négociation, et des revenus des commissions de prise ferme et de consultation, des fonds d'investissement, des frais de gestion de placement et de garde de titres et des frais de service de cartes, en partie contrée par une baisse des revenus des activités de négociation et l'incidence de l'affaiblissement du dollar américain.

Le montant brut des revenus d'assurance a progressé de 80 millions de dollars en regard de l'exercice précédent, en raison principalement de variations de la juste valeur des placements et de la croissance des activités. Les revenus d'assurance peuvent varier en raison des fluctuations de la juste valeur des actifs d'assurance, lesquelles sont occasionnées par les fluctuations des taux d'intérêt et des marchés boursiers. Les placements qui soutiennent les passifs au titre des indemnités sont essentiellement des actifs à revenu fixe et des actifs sous forme de titres de participation qui sont inscrits à la juste valeur, et les variations de celle-ci sont constatées dans les revenus d'assurance figurant à l'état consolidé des résultats. L'incidence de ces variations de la juste valeur a été en grande partie contrebalancée par les variations des passifs au titre des indemnités, lesquelles sont analysées dans la Section Sinistres, commissions et variations des passifs au titre des indemnités.

Comparaison du quatrième trimestre de 2021 et du troisième trimestre de 2021
Les revenus se sont chiffrés à 6 573 millions de dollars, en baisse de 989 millions, ou de 13 %, par rapport à ceux du trimestre précédent. Les revenus, déduction faite des SCVPI, se sont élevés à 6 476 millions, en baisse de 102 millions, ou de 2 %.

Les revenus enregistrés par PE Canada ont augmenté, du fait de la hausse des revenus nets d'intérêts et des revenus autres que d'intérêts, et les revenus inscrits par PE États-Unis ont progressé, en raison principalement du raffermissement du dollar américain. Les revenus affichés par BMO Marchés des capitaux ont reculé, du fait de la diminution des revenus inscrits par Marchés mondiaux et par le secteur Banque d'affaires et services bancaires aux sociétés. Les revenus affichés par BMO Gestion de patrimoine sont demeurés stables, la hausse des revenus des activités traditionnelles de gestion de patrimoine ayant été compensée par la baisse des revenus d'assurance. Les revenus des Services d'entreprise ont reculé par rapport à ceux du trimestre précédent.

Les revenus nets d'intérêts ont augmenté de 235 millions de dollars, ou 7 %, par rapport à ceux du trimestre précédent. Les revenus nets d'intérêts non liés à la négociation ont augmenté de 83 millions, ou de 3 %, essentiellement pour les Services bancaires PE. La hausse des revenus nets d'intérêts non liés à négociation enregistrée par PE États-Unis est essentiellement attribuable à l'incidence du raffermissement du dollar américain. Les revenus nets d'intérêts liés à la négociation ont monté de 152 millions, ou de 39 %.

L'actif productif moyen a augmenté de 31,0 milliards de dollars, ce qui s'explique principalement par la croissance des prêts, l'augmentation des valeurs mobilières et des soldes de trésorerie, et par l'incidence du raffermissement du dollar américain.

La marge nette d'intérêts globale de BMO s'est élargie de 5 points de base, situation qui s'explique essentiellement par la hausse des revenus d'intérêts liés à la négociation. Compte non tenu des revenus nets d'intérêts liés à la négociation et des actifs de négociation, la marge nette d'intérêts s'est rétrécie de 1 point de base.

Les revenus nets d'intérêts, déduction faite des SCVPI, ont reculé de 337 millions de dollars, ou de 11 %, par rapport à l'an dernier, du fait principalement de la diminution des revenus des activités de négociation, des commissions de prise ferme et de consultation et des profits sur titres, autres que de négociation, en partie contrée par l'incidence du raffermissement du dollar américain.

Le montant brut des revenus d'assurance a diminué de 914 millions de dollars en regard du trimestre précédent, en raison essentiellement des variations de la juste valeur des placements. La diminution des revenus d'assurance a été en grande partie contrebalancée par les variations des SCVPI, tel qu'il est indiqué dans la section Sinistres, commissions et variations des passifs au titre des indemnités.

Les revenus nets d'intérêts et les revenus autres que d'intérêts sont expliqués en détail dans les états financiers consolidés intermédiaires non audités.

Pour de plus amples renseignements sur les montants, mesures et ratios non conformes aux PCGR, et sur les résultats présentés sur la base des revenus nets que renferme la présente section qui traite des revenus, il y a lieu de se reporter à la section Mesures non conformes aux PCGR et autres mesures financières.

Variation des revenus nets d'intérêts, de l'actif productif moyen et de la marge nette d'intérêts







(en millions de dollars canadiens, sauf indication contraire)

Revenus nets d'intérêts (bic)1)


Actif productif moyen 2)


Marge nette d'intérêts
(en points de base)

T4-2021

T3-2021

T4-2020


T4-2021

T3-2021

T4-2020


T4-2021

T3-2021

T4-2020

PE Canada

1 712

1 660

1 544


258 074

250 980

236 550


263

262

260

PE États-Unis

1 074

1 048

1 058


123 154

119 129

125 892


346

349

334

Services bancaires Particuliers et entreprises (PE)

2 786

2 708

2 602


381 228

370 109

362 442


290

290

286

Tous les autres groupes d'exploitation et Services d'entreprise 3)

970

813

928


537 027

517 122

513 886


s. o.

s. o.

s. o.

Total comptable

3 756

3 521

3 530


918 255

887 231

876 328


162

157

160

Revenus nets d'intérêts liés à la négociation et actifs de

   négociation

539

387

512


149 620

143 282

126 054


s. o.

s. o.

s. o.

Total compte non tenu des revenus nets d'intérêts liés à la
   négociation et des actifs de négociation

3 217

3 134

3 018


768 635

743 949

750 274


166

167

160

PE États-Unis (en millions de dollars américains)

856

851

800


98 169

96 730

95 255


346

349

334

1)

Les revenus des groupes d'exploitation sont présentés sur une base d'imposition comparable (bic) dans les revenus nets d'intérêts, ce qui n'est pas conforme aux PCGR. Pour de plus amples renseignements, il y a lieu de se reporter aux sections Mesures non conformes aux PCGR et autres mesures et Mode de présentation des résultats des groupes d'exploitation.

2)

L'actif productif moyen représente le solde moyen quotidien des dépôts dans des banques centrales, des dépôts à d'autres banques, des titres pris en pension ou empruntés, des titres et des prêts, pour une période de un an.

3)

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les revenus nets d'intérêts de ces groupes d'exploitation et des Services d'entreprise, il y a lieu de se reporter à la section Analyse des résultats des groupes d'exploitation.

s. o. - sans objet

Certains chiffres comparatifs ont été reclassés en fonction de la présentation adoptée pour l'exercice à l'étude.

Pour obtenir de plus amples renseignements, il y a lieu de se reporter à la section Mesures non conformes aux PCGR et autres mesures financières.

Total des dotations à la provision pour pertes sur créances

Comparaison du quatrième trimestre de 2021 et du quatrième trimestre de 2020
Le total des recouvrements de la dotation à la provision pour pertes sur créances s'est établi à 126 millions de dollars, comparativement à un total des dotations à la provision pour pertes sur créances de 432 millions pour l'exercice précédent. Le ratio du total des recouvrements des pertes sur créances exprimé en pourcentage du solde moyen net des prêts et acceptations s'est établi à 11 points de base, comparativement à un ratio du total des dotations à la provision pour pertes sur créances de 37 points de base pour l'exercice précédent. La dotation à la provision pour pertes sur créances liée aux prêts douteux, établie à 84 millions, a diminué de 255 millions par rapport à 339 millions l'an dernier. Le ratio de la dotation à la provision pour pertes sur créances liée aux prêts douteux exprimé en pourcentage du solde moyen net des prêts et acceptations s'est établi à 7 points de base, contre 29 points de base un an plus tôt. Un recouvrement de la dotation à la provision pour pertes sur créances lié aux prêts productifs de 210 millions a été enregistré au trimestre à l'étude en regard d'une dotation à la provision pour pertes sur créances liée aux prêts productifs de 93 millions enregistrée à la même période de l'exercice précédent. Le recouvrement de 210 millions du trimestre à l'étude reflète essentiellement une amélioration des perspectives économiques et la migration favorable du crédit, en partie contrées par une croissance des soldes des prêts, alors que la dotation à la provision de 93 millions pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent reflétait un scénario défavorable plus marqué, en partie contré par l'amélioration des perspectives économiques et la diminution des soldes.

Comparaison du quatrième trimestre de 2021 et du troisième trimestre de 2021
Le total des recouvrements de la dotation à la provision pour pertes sur créances s'est chiffré à 126 millions de dollars, comparativement à un total des recouvrements de 70 millions au trimestre précédent. Le ratio du total des recouvrements des pertes sur créances exprimé en pourcentage du solde moyen net des prêts et acceptations s'est établi à 11 points de base, contre 6 points de base pour le trimestre précédent. La dotation à la provision pour pertes sur créances liée aux prêts douteux a augmenté de 13 millions par rapport au trimestre précédent, du fait surtout de la diminution des recouvrements des dotations à la provision de PE États-Unis et de BMO Marchés des capitaux. Le ratio de la dotation à la provision pour pertes sur créances liée aux prêts douteux exprimée en pourcentage du solde moyen net des prêts et acceptations s'est établi à 7 points de base, contre 6 points de base pour le trimestre précédent. Un recouvrement de la dotation à la provision de pertes sur créances lié aux prêts productifs de 210 millions a été enregistré au cours du trimestre à l'étude, comparativement à un recouvrement de 141 millions pour le trimestre précédent. Le recouvrement du trimestre à l'étude reflète principalement l'amélioration des perspectives économiques et la migration favorable du crédit, en partie contrées par l'augmentation des soldes, alors que le recouvrement du trimestre précédent reflétait une amélioration des perspectives économiques et la migration favorable du crédit, en partie contrebalancées par l'incidence d'une conjoncture économique incertaine sur les conditions de crédit futures, et par la croissance des soldes des prêts.

Dotation à la provision pour pertes sur créances par groupe d'exploitation

(en millions de dollars canadiens)

PE Canada

PE États-Unis

Total PE

BMO Gestion de
patrimoine

BMO Marchés des
capitaux

Services
 d'entreprise

Total de la
 Banque

T4-2021








Dotation à la provision pour (recouvrement de) pertes sur créances liée aux prêts douteux

89

5

94

1

(9)

(2)

84

Dotation à la provision pour (recouvrement de) pertes sur créances liée aux prêts productifs

(94)

(33)

(127)

(6)

(79)

2

(210)

Total des dotations à la provision pour (recouvrements de) pertes sur créances

(5)

(28)

(33)

(5)

(88)

-

(126)

T3-2021








Dotation à la provision pour (recouvrement de) pertes sur créances liée aux prêts douteux

101

(9)

92

-

(19)

(2)

71

Dotation à la provision pour (recouvrement de) pertes sur créances liée aux prêts productifs

(7)

(53)

(60)

(2)

(75)

(4)

(141)

Total des dotations à la provision pour (recouvrements de) pertes sur créances

94

(62)

32

(2)

(94)

(6)

(70)

T4-2020








Dotation à la provision pour (recouvrement de) pertes sur créances liée aux prêts douteux

180

53

233

-

105

1

339

Dotation à la provision pour (recouvrement de) pertes sur créances liée aux prêts productifs

11

126

137

5

(41)

(8)

93

Total des dotations à la provision pour (recouvrements de) pertes sur créances

191

179

370

5

64

(7)

432









Exercice 2021








Dotation à la provision pour (recouvrement de) pertes sur créances liée aux prêts douteux

493

22

515

4

11

(5)

525

Dotation à la provision pour (recouvrement de) pertes sur créances liée aux prêts productifs

(116)

(166)

(282)

(16)

(205)

(2)

(505)

Total des dotations à la provision pour (recouvrements de) pertes sur créances

377

(144)

233

(12)

(194)

(7)

20

Exercice 2020








Dotation à la provision pour (recouvrement de) pertes sur créances liée aux prêts douteux

787

418

1 205

4

310

3

1 522

Dotation à la provision pour (recouvrement de) pertes sur créances liée aux prêts productifs

623

441

1 064

18

349

-

1 431

Total des dotations à la provision pour (recouvrements de) pertes sur créances

1 410

859

2 269

22

659

3

2 953

Certains chiffres des périodes précédentes ont été reclassés en fonction de la présentation adoptée pour l'exercice à l'étude.

Ratios de rendement des dotations à la provision pour pertes sur créances


T4-2021

T3-2021

T4-2020

Exercice 2021

Exercice 2020

Ratio du total des dotations à la provision pour pertes sur créances au solde moyen net des prêts (annualisé) (%)

(0,11)

(0,06)

0,37

-

0,63

Ratio de la dotation à la provision pour pertes sur créances liée aux prêts douteux au solde moyen net des prêts et acceptations (annualisé) (%)

0,07

0,06

0,29

0,11

0,33

Certains chiffres des périodes précédentes ont été reclassés en fonction de la présentation adoptée pour l'exercice à l'étude.

Prêts douteux

Le solde brut des prêts douteux (SBPD) s'est élevé à 2 169 millions de dollars, comparativement à 3 638 millions pour l'exercice précédent, la plus importante diminution des prêts douteux étant attribuable au secteur pétrolier et gazier. Le SBPD a diminué de 261 millions par rapport à 2 430 millions pour le trimestre précédent.

Les facteurs ayant contribué à la variation du SBPD sont indiqués dans le tableau ci-après. Les prêts qui ont été classés dans les prêts douteux au cours du trimestre ont totalisé 295 millions de dollars, comparativement à 662 millions pour l'exercice précédent et à 390 millions pour le trimestre précédent.

Variations du solde brut des prêts douteux (SBPD) 1) et acceptations douteuses

(en millions de dollars canadiens, sauf indication contraire)

T4-2021

T3-2021

T4-2020

Exercice 2021

Exercice 2020

SBPD à l'ouverture de la période

2 430

3 000

4 413

3 638

2 629

Prêts classés dans les prêts douteux durant la période

295

390

662

1 775

4 649

Prêts reclassés dans les prêts en règle durant la période

(153)

(293)

(295)

(821)

(719)

Remboursements, montant net

(269)

(488)

(723)

(1 618)

(1 728)

Montants sortis du bilan

(106)

(159)

(274)

(584)

(1 047)

Recouvrements de prêts et d'avances déjà sortis du bilan

-

-

-

-

-

Cessions de prêts

(18)

(47)

(130)

(79)

(147)

Fluctuations des cours de change et autres variations

(10)

27

(15)

(142)

1

SBPD à la clôture de la période

2 169

2 430

3 638

2 169

3 638

Ratio du SBPD au solde brut des prêts et acceptations (%)

0,46

0,51

0,78

0,46

0,78

1)      Le SBPD ne tient pas compte des prêts douteux qui ont été acquis.

Certains chiffres des périodes précédentes ont été reclassés en fonction de la présentation adoptée pour l'exercice à l'étude.

Sinistres, commissions et variations des passifs au titre des indemnités

Les sinistres, commissions et variations des passifs au titre des indemnités (SCVPI) se sont établis à 97 millions de dollars, comparativement à néant à l'exercice précédent. Les résultats ont augmenté en raison surtout des variations de la juste valeur des passifs au titre des indemnités. Les SCVPI ont diminué de 887 millions par rapport au trimestre précédent, du fait des variations de la juste valeur des passifs au titre des indemnités. Les variations ont été contrebalancées en grande partie par les revenus.

Charges autres que d'intérêts

Les charges autres que d'intérêts comptables se sont établies à 3 803 millions de dollars, en hausse de 255 millions, ou de 7 %, par rapport à l'exercice précédent, ce qui comprend des charges de 62 millions découlant de l'incidence des dessaisissements pour l'exercice considéré. Les charges autres que d'intérêts ajustées se sont chiffrées à 3 720 millions, en hausse de 205 millions, ou de 6 %. La hausse des charges est principalement attribuable à la montée des frais liés au personnel, ce qui comprend les coûts de la rémunération liée au rendement, des frais de déplacement et d'expansion des affaires, des coûts liés au matériel informatique et au matériel, et des honoraires, en partie contrée par l'incidence de l'affaiblissement du dollar américain, qui a entraîné une réduction des charges de 2 %.

Les charges autres que d'intérêts comptables ont progressé de 119 millions de dollars, ou de 3 %, par rapport au trimestre précédent. Les charges autres que d'intérêts ajustées ont augmenté de 58 millions, ou de 2 %. La hausse des charges comptables et ajustées s'explique principalement par l'accroissement des coûts liés au matériel informatique et au matériel, des honoraires et des frais de déplacement et d'expansion des affaires, en partie contré par la baisse des frais liés au personnel. Le raffermissement du dollar américain a entraîné une hausse des charges de 1 %.

Le ratio d'efficience brut comptable s'est établi à 57,9 %, comparativement à 59,3 % pour l'exercice précédent. Sur la base des revenus nets, le ratio d'efficience comptable s'est établi à 58,7 %, comparativement à 59,3 % pour l'exercice précédent et le ratio d'efficience ajusté s'est chiffré à 57,4 %, comparativement à 58,7 % un an plus tôt.

Le levier d'exploitation brut comptable s'est situé à +2,6 %. Sur la base des revenus nets, le levier d'exploitation comptable a été de +1,0 % et le levier d'exploitation ajusté s'est situé à +2,4 %.

Les états financiers consolidés résumés non audités donnent plus de détails sur les charges autres que d'intérêts.

Pour de plus amples renseignements sur les montants, mesures et ratios non conformes aux PCGR que renferme la présente section qui traite des charges autres que d'intérêts, il y a lieu de se reporter à la section Mesures non conformes aux PCGR et autres mesures financières.

Charge d'impôts sur le résultat

La charge d'impôts sur le résultat s'est chiffrée à 640 millions de dollars, ce qui représente une hausse de 218 millions par rapport au quatrième trimestre de 2020 et une baisse de 49 millions par rapport au troisième trimestre de 2021. Le taux d'impôt effectif a été de 22,9 %, comparativement à 21,1 % pour le quatrième trimestre de 2020 et à 23,2 % pour le troisième trimestre de 2021.

Après ajustement, la charge d'impôts sur le résultat s'est établie à 656 millions de dollars, ce qui représente une hausse de 227 millions par rapport au quatrième trimestre de 2020 et une baisse de 38 millions comparativement au troisième trimestre de 2021.Le taux d'impôt effectif ajusté a été de 22,7 % pour le trimestre à l'étude, contre 21,1 % pour le quatrième trimestre de 2020 et à 23,2 % pour le troisième trimestre de 2021. Le taux d'impôt effectif comptable et le taux d'impôt effectif ajusté étaient inférieurs pour l'exercice précédent, principalement en raison de la composition des résultats, ce qui comprend l'incidence du recul du bénéfice avant impôts pour l'exercice précédent.

Pour de plus amples renseignements sur les montants, mesures et ratios non conformes que renferme la présente section qui traite de la charge d'impôts sur le résultat et autres impôts et taxes, il y a lieu de se reporter à la section Mesures non conformes aux PCGR et autres mesures financières.

Gestion du capital

BMO continue de gérer son capital conformément au cadre décrit à section Gestion globale du capital du Rapport de gestion annuel de BMO pour 2021.

Analyse des fonds propres réglementaires du quatrième trimestre de 2021
Le ratio des fonds propres de catégorie 1 sous forme d'actions ordinaires de BMO s'établissait à 13,7 % au 31 octobre 2021, en hausse par rapport aux 13,4 % enregistrés à la fin du troisième trimestre de l'exercice 2021, en raison de la croissance des résultats non distribués, en partie contrée par l'augmentation des actifs pondérés en fonction des risques libellés dans la monnaie d'origine.

Les fonds propres de catégorie 1 sous forme d'actions ordinaires se situaient à 44,5 milliards de dollars au 31 octobre 2021, en hausse par rapport à 43,3 milliards au 31 juillet 2021, en raison surtout de la croissance des résultats non distribués.

Les actifs pondérés en fonction des risques se chiffraient à 325,4 milliards de dollars au 31 octobre 2021, en hausse par rapport à 322,5 milliards au 31 juillet 2021, du fait essentiellement de l'augmentation de la taille des actifs et, dans une moindre mesure, de l'accroissement du risque de marché, en partie contrés par les changements apportés à la qualité des actifs.

Notre ratio des fonds propres de catégorie 1 et notre ratio du total des fonds propres se situaient à 15,4 % et à 17,6 %, respectivement, au 31 octobre 2021, comparativement à 15,1 % et à 17,4 %, respectivement, au 31 juillet 2021. Le ratio des fonds propres de catégorie 1 et le ratio du total des fonds propres ont augmenté par rapport à ceux du trimestre précédent, en raison des facteurs ayant touché le ratio des fonds propres de catégorie 1.

L'incidence des fluctuations de change sur les ratios de fonds propres a été essentiellement contrebalancée. Les investissements de BMO dans ses établissements à l'étranger sont essentiellement libellés en dollars américains et l'incidence de la conversion des actifs pondérés en fonction des risques et des déductions des fonds propres libellés en dollars américains peut faire varier les ratios des fonds propres. Nous pouvons gérer l'incidence qu'ont les variations des cours de change sur nos ratios de fonds propres, et c'est ce que nous avons fait au cours du trimestre considéré. De telles activités pourraient également se répercuter sur notre valeur comptable et sur notre rendement des capitaux propres.

Le ratio de levier de BMO se situait à 5,1 % au 31 octobre 2021, en hausse par rapport à 5,0 % au 31 juillet 2021, l'augmentation des fonds propres de catégorie 1 ayant été contrebalancée en partie par l'accroissement de l'exposition aux fins du ratio de levier.

Fonds propres réglementaires
Les exigences en matière de fonds propres réglementaires pour BMO sont déterminées selon la ligne directrice Normes de fonds propres (NFP) et la ligne directrice Exigences de levier (EL), publiées par le Bureau du surintendant des institutions financières (BSIF), lesquelles se fondent sur les normes de fonds propres établies par le Comité de Bâle sur le contrôle bancaire. Pour des renseignements plus détaillés à ce sujet, il y a lieu de se reporter à la section Gestion globale du capital du Rapport de gestion annuel de BMO pour 2021.

Les exigences du BSIF en matière de fonds propres sont résumées dans le tableau ci-après.

(en pourcentage de l'actif moyen pondéré en fonction des risques)

Exigences de
fonds propres
minimales


Total des réserves de
fonds propres au
titre du premier
pilier 1)


Réserve pour
stabilité
intérieure 2)


Exigences du BSIF
en matière de fonds
propres, y compris
les réserves de
fonds propres


Ratio de fonds
propres et ratio de
levier de BMO au
31 octobre 2021


Ratio des fonds propres de catégorie 1 sous forme d'actions ordinaires

4,5

%

3,5

%

2,5

%

10,5

%

13,7

%

Ratio des fonds propres de catégorie 1

6,0

%

3,5

%

2,5

%

12,0

%

15,4

%

Ratio du total des fonds propres

8,0

%

3,5

%

2,5

%

14,0

%

17,6

%

Ratio de levier

3,0

%

s. o.


s. o.


3,0

%

5,1

%

1)

Le ratio minimal des fonds propres de catégorie 1 sous forme d'actions ordinaires, qui est de 4,5 %, s'accroît du total des réserves de fonds propres au titre du premier pilier, qui est de 3,5 % et qui peut absorber les pertes en situation de crise. Les réserves de fonds propres au titre du premier pilier comprennent une réserve de conservation des fonds propres de 2,5 %, un supplément de fonds propres sous forme d'actions ordinaires applicable aux banques d'importance systémique intérieure (les « BISi ») de 1,0 % et la réserve contracyclique telle qu'elle est stipulée par le BSIF (dont l'importance a été négligeable au quatrième trimestre de 2021). Si les ratios des fonds propres d'une banque tombent dans les limites de cette réserve combinée, des restrictions lui seront imposées à l'égard de ses distributions discrétionnaires à même le résultat (aux fins notamment des dividendes, des rachats d'actions et de la rémunération discrétionnaire), l'ampleur de ces restrictions variant alors selon la position des ratios de la Banque à l'intérieur des limites de la réserve.

2)

Le BSIF exige des BISi qu'elles maintiennent une réserve pour stabilité intérieure au titre des risques associés aux vulnérabilités systémiques dont il est question dans le deuxième pilier. Cette réserve, qui peut varier de 0 % à 2,5 % du total des actifs pondérés en fonction des risques, s'établissait à 2,5 % au 31 octobre 2021. Une banque qui manque à ses obligations relatives à la réserve pour stabilité intérieure ne se voit pas automatiquement assujettie à des limites de distribution de fonds propres.

s. o. - sans objet

Aux termes du régime de recapitalisation interne des banques du Canada, les titres d'emprunt de premier rang admissibles émis le 23 septembre 2018 ou après cette date sont assujettis aux exigences sur la conversion aux fins de recapitalisation interne. La Société d'assurance-dépôts du Canada a le pouvoir de convertir des créances admissibles à la recapitalisation interne en actions ordinaires, dans certaines circonstances. Cette exigence prévue par la loi s'étend aux titres de fonds propres d'urgence en cas de non-viabilité (FPUNV), qui doivent être intégralement convertis avant la conversion des créances admissibles à la recapitalisation interne. Les exigences minimales aux termes de la capacité totale d'absorption des pertes (TLAC) établies par le BSIF sont les suivantes : ratio TLAC fondé sur les risques de 24,0 % des actifs pondérés en fonction des risques, comprenant une réserve pour stabilité intérieure de 2,5 %, et ratio de levier TLAC de 6,75 %, avec prise d'effet le 1er novembre 2021. Au 31 octobre 2021, notre ratio TLAC fondé sur les risques s'établissait à 27,8 % et notre ratio de levier TLAC, à 9,3 %, lesquels sont présentés conformément à la ligne directrice du BSIF.

Advenant le cas où se produirait un événement déclencheur de FPUNV, nos instruments compris dans les FPUNV seraient convertis en actions ordinaires de BMO selon une formule de conversion automatique à un prix de conversion correspondant au plus élevé des montants suivants : i) un prix plancher de 5,00 $ et ii) le cours du marché de nos actions ordinaires à la date de l'événement déclencheur (calculé selon un prix moyen pondéré sur 10 jours). Selon un prix plancher de 5,00 $, ces instruments de capital compris dans les FPUNV seraient convertis en environ 3,2 milliards d'actions ordinaires de BMO, dans l'hypothèse où il n'y aurait ni intérêts courus ni dividendes déclarés et impayés.

Fonds propres réglementaires 1)

(en millions de dollars canadiens, sauf indication contraire)

T4-2021

T3-2021

T4-2020

Montant brut des fonds propres sous forme d'actions ordinaires 2)

51 965

51 848

49 995

Ajustements réglementaires appliqués aux fonds propres sous forme d'actions ordinaires 

(7 474)

(8 499)

(9 918)

Fonds propres de catégorie 1 sous forme d'actions ordinaires

44 491

43 349

40 077

Fonds propres de catégorie 1 supplémentaires admissibles 3)

5 558

5 558

5 848

Ajustements réglementaires appliqués aux fonds propres de catégorie 1

(83)

(81)

(85)

Fonds propres de catégorie 1 supplémentaires

5 475

5 477

5 763

Fonds propres de catégorie 1 (fonds propres de catégorie 1 sous forme d'actions ordinaires et fonds propres
de catégorie 1 supplémentaires)

49 966

48 826

45 840

Fonds propres de catégorie 2 admissibles 4)

7 286

7 428

8 874

Ajustements réglementaires appliqués aux fonds propres de catégorie 2

(51)

(51)

(53)

Fonds propres de catégorie 2

7 235

7 377

8 821

Total des fonds propres (fonds propres de catégorie 1 et 2)

57 201

56 203

54 661

Actifs pondérés en fonction des risques 5)

325 433

322 529

336 607

Exposition aux fins du ratio de levier

976 690

969 824

953 640

Ratios des fonds propres (%)




Ratio des fonds propres de catégorie 1 sous forme d'actions ordinaires

13,7

13,4

11,9

Ratio des fonds propres de catégorie 1

15,4

15,1

13,6

Ratio du total des fonds propres

17,6

17,4

16,2

Ratio de levier

5,1

5,0

4,8

1)

Les chiffres sont présentés conformément à la ligne directrice NFP et la ligne directrice EL du BSIF, le cas échéant.

2)

Le montant brut des fonds propres sous forme d'actions ordinaires comprend les actions ordinaires admissibles qui ont été émises, les résultats non distribués, le cumul des autres éléments du résultat global et les actions ordinaires admissibles émises par les filiales.

3)

Les fonds propres de catégorie 1 supplémentaires admissibles comprennent les instruments de catégorie 1 supplémentaires admissibles émis directement ou indirectement.

4)

Les fonds propres de catégorie 2 admissibles comprennent les débentures subordonnées et peuvent comprendre une partie des dotations à la provision pour pertes sur créances attendues.

5)

Les institutions qui utilisent les approches de mesures avancées pour le risque de crédit ou le risque opérationnel sont assujetties à un plancher de fonds propres, tel que le prescrit la ligne directrice NFP du BSIF.

Autres faits nouveaux touchant le capital

Au cours du trimestre à l'étude, 1,6 million d'actions ordinaires ont été émises à l'exercice d'options sur actions.

En mars 2020, le BSIF a indiqué s'attendre à ce que les institutions financières réglementées par le gouvernement fédéral n'augmentent pas les dividendes ni ne procèdent à des rachats d'actions, et cette mesure a été maintenue jusqu'au 4 novembre 2021.

Le 3 décembre 2021, nous avons annoncé notre intention, sous réserve de l'approbation du BSIF et de la Bourse de Toronto, de mettre en place une nouvelle offre publique de rachat dans le cours normal des activités visant jusqu'à 22,5 millions d'actions ordinaires. L'offre publique de rachat dans le cours normal des activités fait partie intégrante de la stratégie de notre gestion du capital. Une fois les approbations obtenues, le programme de rachat d'actions nous permettra de racheter les actions ordinaires de BMO à des fins d'annulation. Les dates et les montants des achats effectués en vertu de cette offre sont déterminés par la direction en fonction de facteurs comme les conditions du marché et le niveau des fonds propres, et sous réserve de l'approbation des autorités de réglementation. Nous consulterons le BSIF avant d'effectuer des rachats en vertu de l'offre publique de rachat dans le cours normal des activités.

Dividendes

Le 3 décembre 2021, BMO a annoncé que son Conseil d'administration avait déclaré un dividende trimestriel sur les actions ordinaires de 1,33 $ par action, soit une hausse de 0,27 $ par action, ou de 25 %, par rapport au trimestre précédent et à l'exercice précédent. Le dividende doit être versé le 28 février 2022 aux actionnaires inscrits le 1er février 2022. Les détenteurs d'actions ordinaires pourront choisir de le réinvestir dans des actions ordinaires de BMO, conformément au régime de réinvestissement de dividendes et d'achat d'actions destiné aux actionnaires. Jusqu'à nouvel ordre, ces actions ordinaires additionnelles seront achetées sur le marché libre.

Aux fins de la Loi de l'impôt sur le revenu (Canada) et de toute autre loi provinciale ou territoriale similaire, et à moins d'indication contraire, BMO désigne tous les dividendes versés ou jugés comme ayant été versés sur ses actions ordinaires et privilégiées comme étant des « dividendes admissibles ».

Mise en garde
La section ci-dessus qui traite de la gestion du capital renferme des déclarations prospectives. Il y a lieu de se reporter à la mise en garde concernant les déclarations prospectives.

Analyse des résultats des groupes d'exploitation

Mode de présentation des résultats des groupes d'exploitation

BMO présente les résultats financiers de ses trois groupes d'exploitation, dont l'un comprend deux unités d'exploitation, et ils sont tous soutenus par les unités fonctionnelles et le groupe Technologie et opérations des Services d'entreprise. Les résultats des groupes d'exploitation comprennent les ventilations des revenus liées à la trésorerie, les ventilations des charges autres que d'intérêts provenant des unités fonctionnelles et de l'unité Technologie et opérations (T&O), et les fonds propres imputés.

BMO a recours à la fixation des prix de cession interne des fonds et des liquidités entre la trésorerie et les groupes d'exploitation pour attribuer le coût et le crédit appropriés aux fonds afin d'établir adéquatement le prix des prêts et des dépôts et de faciliter l'évaluation de la performance en matière de rentabilité de chaque secteur d'activité. Ces méthodes tiennent également compte du coût des actifs liquides supplémentaires qui sont détenus afin de combler d'éventuels besoins en liquidité et de faciliter la gestion du risque de taux d'intérêt et du risque de liquidité dans le respect de notre cadre d'appétit pour le risque et des exigences réglementaires. Nous passons en revue nos méthodologies de prix de cession interne au moins une fois par an afin qu'elles soient conformes à nos pratiques de gestion des risques de taux d'intérêt, de liquidité et de financement.

Les coûts associés aux services fournis par les unités fonctionnelles et le groupe Technologie et opérations sont en grande partie répartis entre les quatre unités d'exploitation, les montants restants étant pris en compte dans les Services d'entreprise. Les coûts directement engagés pour soutenir un groupe d'exploitation spécifique sont généralement attribués à ce groupe d'exploitation. Les autres coûts qui ne sont pas directement attribuables à un groupe d'exploitation spécifique sont répartis entre les groupes d'exploitation d'une manière qui reflète raisonnablement le niveau de soutien fourni à chaque groupe d'exploitation. Les méthodes d'allocation des coûts sont passées en revue sur une base annuelle.

Les fonds propres sont répartis entre les unités d'exploitation en fonction du montant des fonds propres réglementaires requis pour soutenir les activités commerciales. Les fonds propres non répartis sont présentés dans les Services d'entreprise. Les méthodes d'imputation des fonds propres sont passées en revue sur une base annuelle.

De temps à autre, il arrive que certains secteurs d'activité et certaines unités de notre structure organisationnelle soient réorientés pour appuyer nos priorités stratégiques. De plus, les ventilations des revenus, des dotations à la provision pour pertes sur créances, des charges et des fonds propres sont actualisées de temps à autre afin de mieux refléter les circonstances.

À l'instar des membres de notre groupe bancaire de référence au Canada, nous analysons les revenus consolidés à partir des revenus calculés selon les PCGR figurant dans les états financiers consolidés annuels audités plutôt que sur une base d'imposition comparable (bic). Comme plusieurs autres banques, BMO analyse les revenus de ses groupes d'exploitation sur une bic. Les revenus et la charge d'impôts sur le résultat relativement aux titres exonérés d'impôts sont augmentés à un montant équivalent avant impôts afin de faciliter la comparaison du bénéfice sur le plan des sources imposables et de celles qui ne le sont pas. La compensation des ajustements sur une bic des groupes est reflétée dans les revenus et la charge d'impôts sur le résultat des Services d'entreprise.

Services bancaires Particuliers et entreprises (Services bancaires PE) 1)

(en millions de dollars canadiens, sauf indication contraire)

T4-2021

T3-2021

T4-2020

Exercice 2021

Exercice 2020

Revenus nets d'intérêts (bic) 2)

2 786

2 708

2 602

10 829

10 450

Revenus autres que d'intérêts

900

885

761

3 468

3 116

Total des revenus (bic)

3 686

3 593

3 363

14 297

13 566

Dotation à la provision pour pertes sur créances liée aux prêts douteux

94

92

233

515

1 205

Dotation à la provision pour (recouvrement de) pertes sur créances liée aux prêts productifs

(127)

(60)

137

(282)

1 064

Total des dotations à la provision pour (recouvrements de) pertes sur créances

(33)

32

370

233

2 269

Charges autres que d'intérêts

1 808

1 735

1 713

6 834

6 967

Bénéfice avant impôts sur le résultat

1 911

1 826

1 280

7 230

4 330

Charge d'impôts sur le résultat (bic)

478

458

309

1 804

1 026

Bénéfice net comptable

1 433

1 368

971

5 426

3 304

Amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions 3)

6

6

10

25

41

Bénéfice net ajusté

1 439

1 374

981

5 451

3 345

1)

Les résultats ajustés et les montants sur une bic que renferme ce tableau ne sont pas conformes aux PCGR, et sont analysés à la section Mesures non conformes aux PCGR et autres mesures financières.

2)

Des montants sur une base d'imposition comparable de 6 millions de dollars pour à la fois le quatrième trimestre de 2021 et le troisième trimestre de 2021, de 7 millions pour le quatrième trimestre de 2020, de 24 millions pour l'exercice 2021 et de 28 millions pour l'exercice 2020 ont été comptabilisés dans les revenus nets d'intérêts.

3)

Les montants globaux avant impôts des Services bancaires PE de 9 millions de dollars pour le quatrième trimestre de 2021 et le troisième trimestre de 2021, de 14 millions pour le quatrième trimestre de 2020, de 35 millions pour l'exercice 2021 et de 55 millions pour l'exercice 2020 ont été comptabilisés dans les charges autres que d'intérêts.

Les Services bancaires Particuliers et entreprises (Services bancaires PE) englobent nos deux unités d'exploitation de services bancaires aux particuliers et aux entreprises : Services bancaires Particuliers et entreprises au Canada (PE Canada) et Services bancaires Particuliers et entreprises aux États-Unis (PE États-Unis). Le bénéfice net comptable des Services bancaires PE s'est élevé à 1 433 millions de dollars, en hausse de 462 millions, ou de 48 %, comparativement à l'exercice précédent. Ces unités d'exploitation sont passées en revue séparément dans les sections ci-après.

Il y a lieu de se reporter à la section Mesures non conformes aux PCGR et autres mesures financières pour obtenir de plus amples renseignements sur les montants, les mesures et les ratios non conformes aux PCGR de la présente section Analyse des résultats des groupes d'exploitation.

Services bancaires Particuliers et entreprises au Canada (PE Canada) 1)

(en millions de dollars canadiens, sauf indication contraire)

T4-2021

T3-2021

T4-2020

Exercice 2021

Exercice 2020

Revenus nets d'intérêts

1 712

1 660

1 544

6 561

6 105

Revenus autres que d'intérêts

592

581

487

2 225

1 930

Total des revenus

2 304

2 241

2 031

8 786

8 035

Dotation à la provision pour pertes sur créances liée aux prêts douteux

89

101

180

493

787

Dotation à la provision pour (recouvrement de) pertes sur créances liée aux prêts productifs

(94)

(7)

11

(116)

623

Total des dotations à la provision pour (recouvrements de) pertes sur créances

(5)

94

191

377

1 410

Charges autres que d'intérêts

1 065

1 046

968

4 037

3 892

Bénéfice avant impôts sur le résultat

1 244

1 101

872

4 372

2 733

Charge d'impôts sur le résultat

323

286

225

1 135

706

Bénéfice net comptable

921

815

647

3 237

2 027

Amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions 2)

-

-

1

1

2

Bénéfice net ajusté

921

815

648

3 238

2 029

Charges autres que d'intérêts ajustées

1 065

1 045

967

4 035

3 890

Revenus des services bancaires aux particuliers

1 390

1 343

1 253

5 325

4 986

Revenus des services bancaires aux entreprises

914

898

778

3 461

3 049

Croissance du bénéfice net (%)

42,5

154,7

(8,8)

59,7

(22,7)

Croissance des revenus (%)

13,4

14,2

(2,2)

9,4

0,6

Croissance des charges autres que d'intérêts (%)

10,1

8,8

(0,8)

3,7

1,4

Croissance des charges autres que d'intérêts ajustées (%)

10,1

8,8

(0,8)

3,7

1,5

Rendement des capitaux propres (%) 3)

32,4

28,6

22,7

28,7

18,1

Rendement des capitaux propres ajusté (%) 3)

32,4

28,6

22,7

28,7

18,1

Levier d'exploitation (%)

3,3

5,4

(1,4)

5,7

(0,8)

Levier d'exploitation ajusté (%)

3,3

5,4

(1,4)

5,7

(0,9)

Ratio d'efficience (%)

46,2

46,7

47,6

45,9

48,4

Marge nette d'intérêts sur l'actif productif moyen (%)

2,63

2,62

2,60

2,64

2,60

Actif productif moyen

258 074

250 980

236 550

248 215

234 953

Solde moyen brut des prêts et acceptations

271 108

264 585

251 042

261 869

250 223

Solde moyen net des prêts et acceptations

269 633

263 063

249 500

260 359

248 972

Solde moyen des dépôts

232 359

227 029

217 927

225 555

204 942

1)

Les résultats et les ratios ajustés que renferme ce tableau ne sont pas conformes aux PCGR, et sont analysés à la section Mesures non conformes aux PCGR et autres mesures financières.

2)

Des montants avant impôts liés à l'amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions de néant pour le quatrième trimestre de 2021, de 1 million de dollars à la fois pour le troisième trimestre de 2021 et le quatrième trimestre de 2020, de 2 millions à la fois pour l'exercice 2021 et l'exercice 2020 ont été inclus dans les charges autres que d'intérêts.

3)

Le rendement des capitaux propres est fondé sur les fonds propres imputés. Il y a lieu de se reporter à la section Mesures non conformes aux PCGR et autres mesures financières pour obtenir de plus amples renseignements.

Comparaison du quatrième trimestre de 2021 et du quatrième trimestre de 2020

Le bénéfice net comptable de PE Canada s'est élevé à 921 millions de dollars, en hausse de 274 millions, ou de 42 %, par rapport à l'exercice précédent.

Le total des revenus s'est établi à 2304 millions de dollars, en hausse de 273 millions, ou de 13 %, par rapport à l'an dernier. Les revenus nets d'intérêts ont augmenté de 168 millions, ou de 11 %, ce qui est essentiellement imputable à la croissance des soldes des dépôts et des prêts et à la hausse des marges sur les prêts, contrebalancées en partie par la baisse des marges sur les dépôts. Les revenus autres que d'intérêts ont augmenté de 105 millions, ou de 22 %, et ce, dans la plupart des catégories, y compris l'augmentation des revenus générés par les cartes de crédit et des profits sur les investissements dans nos services bancaires. La marge nette d'intérêts, qui s'est située à 2,63 %, a progressé de 3 points de base, du fait surtout de l'accroissement des marges sur les prêts, en partie contrebalancée par le rétrécissement des marges sur les dépôts, ce qui reflète l'incidence du contexte de faiblesse des taux d'intérêt.

Les revenus des services bancaires aux particuliers ont augmenté de 137 millions de dollars, ou de 11 %, et les revenus des services bancaires aux entreprises se sont accrus de 136 millions, ou de 17 %, ce qui est attribuable dans les deux cas à l'accroissement des revenus nets d'intérêts et des revenus autres que d'intérêts.

Le total des recouvrements de pertes sur créances s'est chiffré à 5 millions de dollars, comparativement à une dotation à la provision pour pertes sur créances de 191 millions pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. La dotation à la provision pour pertes sur créances liée aux prêts douteux s'est établie à 89 millions, en baisse de 91 millions, ce qui s'explique par la réduction des dotations aux provisions liées aux prêts aux entreprises et aux prêts aux particuliers. Un recouvrement de pertes sur créances lié aux prêts productifs de 94 millions a été comptabilisé pour le trimestre considéré, comparativement à une dotation à la provision de 11 millions pour le trimestre précédent.

Les charges autres que d'intérêts se sont établies à 1 065 millions de dollars, en hausse de 97 millions, ou de 10 %, par rapport à l'exercice précédent, ce qui reflète les investissements dans les activités, y compris les frais liés au personnel ainsi que les coûts liés à la technologie et à la commercialisation.

Le solde moyen brut des prêts et acceptations a progressé de 20,1 milliards de dollars, ou de 8 %, sur un an pour s'établir à 271,1 milliards. Les soldes des prêts aux particuliers se sont accrus de 9 %, les soldes des prêts aux entreprises, de 6 %, et les soldes de cartes de crédit, de 2 %. Le solde moyen des dépôts a progressé de 14,4 milliards, ou de 7 %, sur un an, pour s'établir à 232,4 milliards. Les dépôts des entreprises ont progressé de 16 %, tandis que les dépôts des particuliers sont demeurés relativement inchangés, la forte croissance continue des dépôts des comptes de chèques et d'épargne ayant été largement contrebalancée par le recul des dépôts à terme.

Comparaison du quatrième trimestre de 2021 et du troisième trimestre de 2021

Le bénéfice net comptable s'est élevé à 921 millions de dollars, en hausse de 106 millions, ou de 13 %, par rapport au trimestre précédent.

Le total des revenus s'est établi à 2 304 millions de dollars, en hausse de 63 millions, ou de 3 %, par rapport au trimestre précédent. Les revenus nets d'intérêts ont augmenté de 52 millions, ou de 3 %, en raison essentiellement de l'augmentation des soldes des prêts et des dépôts. Les revenus autres que d'intérêts ont augmenté de 11 millions, ou de 2 %, la plupart des catégories étant en hausse, y compris les revenus générés par les cartes de crédit plus élevés, ce qui a été contrebalancé en partie par la baisse des profits sur les investissements dans nos services bancaires aux grandes entreprises. La marge nette d'intérêts, qui s'est située à 2,63 %, a progressé de 1 point par rapport à l'an dernier.

Les revenus des services bancaires aux particuliers ont augmenté de 47 millions de dollars, ou de 4 %, en raison de la hausse des revenus nets d'intérêts et de l'augmentation des revenus autres que d'intérêts. Les revenus des services bancaires aux entreprises ont augmenté de 16 millions, ou de 2 %, ce qui s'explique par la hausse des revenus nets d'intérêts, neutralisée en partie par la baisse des revenus autres que d'intérêts.

Le total des recouvrements de pertes sur créances s'est chiffré à 5 millions de dollars, comparativement à une dotation à la provision pour pertes sur créances de 94 millions au trimestre précédent. La dotation à la provision pour pertes sur créances liée aux prêts douteux a diminué de 12 millions, à cause de la réduction des dotations aux provisions liées aux prêts aux particuliers, ce qui a été contrebalancé en partie par une hausse des dotations aux provisions liées aux prêts aux entreprises. Un recouvrement de la dotation à la provision pour pertes sur créances lié aux prêts productifs de 94 millions a été comptabilisée pour le trimestre considéré, comparativement à un recouvrement de 7 millions pour le trimestre précédent.

Les charges autres que d'intérêts se sont chiffrées à 1 065 millions de dollars, en hausse de 19 millions, ou de 2 %, par rapport au trimestre précédent, ce qui reflète les investissements continus dans les activités, y compris les frais liés au personnel et les autres coûts.

Le solde moyen brut des prêts et acceptations a progressé de 6,5 milliards de dollars, ou de 2 %, par rapport au trimestre précédent. Les soldes de prêts aux particuliers ont augmenté de 2 %, les soldes de prêts aux entreprises, de 2 %, et les soldes de cartes de crédit, de 5 %. Le solde des dépôts moyens a progressé de 5,3 milliards, ou de 2 %, les soldes de dépôts des entreprises ayant grimpé de 4 %, alors que les dépôts des particuliers ont augmenté de 1 %, la forte croissance continue des dépôts des comptes de chèques et d'épargne ayant été contrebalancée en partie par le recul des dépôts à terme.

Il y a lieu de se reporter à la section Mesures non conformes aux PCGR et autres mesures financières pour obtenir de plus amples renseignements sur les montants, les mesures et les ratios non conformes aux PCGR de la présente section Analyse des résultats des groupes d'exploitation.

Services bancaires Particuliers et entreprises aux États-Unis (PE États-Unis) 1)

(équivalents en millions de dollars canadiens)

T4-2021

T3-2021

T4-2020

Exercice 2021

Exercice 2020

Revenus nets d'intérêts (bic)2)

1 074

1 048

1 058

4 268

4 345

Revenus autres que d'intérêts

308

304

274

1 243

1 186

Total des revenus (bic)

1 382

1 352

1 332

5 511

5 531

Dotation à la provision pour (recouvrement de) pertes sur créances liée aux prêts douteux

5

(9)

53

22

418

Dotation à la provision pour (recouvrement de) pertes sur créances liée aux prêts productifs

(33)

(53)

126

(166)

441

Total des dotations à la provision pour (recouvrements de) pertes sur créances

(28)

(62)

179

(144)

859

Charges autres que d'intérêts

743

689

745

2 797

3 075

Bénéfice avant impôts sur le résultat

667

725

408

2 858

1 597

Charge d'impôts sur le résultat (bic)

155

172

84

669

320

Bénéfice net comptable

512

553

324

2 189

1 277

Amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions 3)

6

6

9

24

39

Bénéfice net ajusté

518

559

333

2 213

1 316

Charges autres que d'intérêts ajustées

734

681

732

2 764

3 022

Croissance du bénéfice net (%)

57,8

110,5

(17,5)

71,4

(20,7)

Croissance du bénéfice net ajusté (%)

55,1

105,0

(17,3)

68,1

(20,4)

Croissance des revenus (%)

3,7

(3,4)

(2,2)

(0,4)

2,8

Croissance des charges autres que d'intérêts (%)

(0,3)

(8,4)

(5,7)

(9,0)

(1,9)

Croissance des charges autres que d'intérêts ajustées (%)

0,3

(7,8)

(5,6)

(8,6)

(1,8)

Actif productif moyen

123 154

119 129

125 892

122 166

130 190

Solde moyen brut des prêts et acceptations

117 008

113 005

119 495

116 039

123 953

Solde moyen net des prêts et acceptations

116 092

112 030

118 357

115 025

123 002

Solde moyen des dépôts

142 770

137 556

140 047

139 197

132 041







(en millions de dollars américains, sauf indication contraire)






Revenus nets d'intérêts (bic) 4)

856

851

800

3 400

3 231

Revenus autres que d'intérêts

245

247

207

990

882

Total des revenus (bic)

1 101

1 098

1 007

4 390

4 113

Dotation à la provision pour (recouvrement de) pertes sur créances liée aux prêts douteux

2

(6)

40

15

310

Dotation à la provision pour (recouvrement de) pertes sur créances liée aux prêts productifs

(26)

(43)

95

(132)

328

Total des dotations à la provision pour (recouvrements de) pertes sur créances

(24)

(49)

135

(117)

638

Charges autres que d'intérêts

593

559

564

2 229

2 287

Bénéfice avant impôts sur le résultat

532

588

308

2 278

1 188

Charge d'impôts sur le résultat (bic)

124

140

62

534

237

Bénéfice net comptable

408

448

246

1 744

951

Amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions 5)

4

5

8

19

30

Bénéfice net ajusté

412

453

254

1 763

981

Charges autres que d'intérêts ajustées

587

552

554

2 203

2 248

Principaux facteurs et mesures de la performance (en dollars américains)






Revenus des services bancaires aux particuliers

324

328

320

1 313

1 293

Revenus des services bancaires aux entreprises

777

770

687

3 077

2 820

Croissance du bénéfice net (%)

66,1

133,2

(17,3)

83,5

(21,6)

Croissance du bénéfice net ajusté (%)

63,3

127,1

(17,1)

80,0

(21,2)

Croissance des revenus (%)

9,3

6,5

(2,0)

6,7

1,6

Croissance des charges autres que d'intérêts (%)

5,1

1,1

(5,6)

(2,5)

(3,1)

Croissance des charges autres que d'intérêts ajustées (%)

5,7

1,7

(5,5)

(2,0)

(3,0)

Rendement des capitaux propres (%) 6)

14,9

16,3

8,6

15,9

8,3

Rendement des capitaux propres ajusté (%) 6)

15,1

16,5

8,8

16,1

8,5

Levier d'exploitation (bic) (%)

4,2

5,4

3,6

9,2

4,7

Levier d'exploitation ajusté (bic) (%)

3,6

4,8

3,5

8,7

4,6

Ratio d'efficience (bic) (%)

53,8

50,9

56,0

50,8

55,6

Ratio d'efficience ajusté (bic) (%)

53,2

50,3

55,0

50,2

54,6

Marge nette d'intérêts sur l'actif productif moyen (bic) (%)

3,46

3,49

3,34

3,49

3,34

Actif productif moyen

98 169

96 730

95 255

97 321

96 810

Solde moyen brut des prêts et acceptations

93 270

91 758

90 415

92 439

92 170

Solde moyen net des prêts et acceptations

92 540

90 965

89 554

91 631

91 462

Solde moyen des dépôts

113 806

111 693

105 964

110 910

98 203

1)

Les résultats et les ratios ajustés, les montants sur une bic ainsi que les montants et les ratios en dollars américains ne sont pas conformes aux PCGR et sont analysés à la section Mesures non conformes aux PCGR et autres mesures financières.

2)

Des montants sur une base d'imposition comparable de 6 millions de dollars pour à la fois le quatrième trimestre de 2021 et le troisième trimestre de 2021, de 7 millions pour le quatrième trimestre de 2020, de 24 millions pour l'exercice 2021 et de 28 millions pour l'exercice 2020 ont été comptabilisés dans les revenus nets d'intérêts.

3)

Des montants avant impôts liés à l'amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions de 9 millions de dollars pour le quatrième trimestre de 2021, de 8 millions pour le troisième trimestre de 2021, de 13 millions pour le quatrième trimestre de 2020, de 33 millions pour l'exercice 2021 et de 53 millions pour l'exercice 2020 ont été comptabilisés dans les charges autres que d'intérêts.

4)

Des montants sur une base d'imposition comparable de 5 millions de dollars américains pour à la fois le quatrième trimestre de 2021, le troisième trimestre de 2021 et le quatrième trimestre de 2020, de 20 millions de dollars américains pour l'exercice 2021 et de 21 millions de dollars américains pour l'exercice 2020 ont été comptabilisés dans les revenus nets d'intérêts.

5)

Des montants avant impôts liés à l'amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions de 6 millions de dollars américains pour le quatrième trimestre de 2021, de 7 millions de dollars américains pour le troisième trimestre 2021, de 10 millions de dollars américains pour le quatrième trimestre de 2020, de 26 millions de dollars américains pour l'exercice 2021 et de 39 millions de dollars américains pour l'exercice 2020 ont été comptabilisés dans les charges autres que d'intérêts.

6)

Le rendement des capitaux propres est fondé sur les fonds propres imputés. Il y a lieu de se reporter à la section Mesures non conformes aux PCGR et autres mesures financières pour obtenir de plus amples renseignements.

 Comparaison du quatrième trimestre de 2021 et du quatrième trimestre de 2020
Le bénéfice net comptable de PE États-Unis s'est établi à 512 millions de dollars, en hausse de 188 millions, ou de 58 %, comparativement à il y a un an. L'incidence de la faiblesse du dollar américain a réduit le bénéfice net de 8 %, les revenus de 6 % et les charges de 5 %. Tous les montants indiqués dans le reste de cette section sont en dollars américains.

Le bénéfice net comptable s'est établi à 408 millions de dollars, en hausse de 162 millions, ou de 66 %, comparativement à l'an dernier.

Le total des revenus s'est établi à 1 101 millions de dollars, en hausse de 94 millions, ou de 9 %, par rapport à l'an dernier. Les revenus nets d'intérêts ont augmenté de 56 millions, ou de 7 %, en raison de l'élargissement des marges sur les prêts, de la hausse des soldes des prêts et des dépôts et des revenus de commissions tirés du programme accéléré Paycheck Protection Program (PPP) 1) ayant trait à la dispense des prêts, facteurs contrebalancés en partie par le rétrécissement des marges sur les dépôts. Les revenus autres que d'intérêts ont augmenté de 38 millions, ou de 18 %, y compris l'augmentation des revenus de commissions sur prêts et des revenus de commissions de consultation. La marge nette d'intérêts a bondi de 12 points de base, pour s'établir à 3,46 %, en raison surtout de l'accroissement des marges sur les prêts et des revenus de commissions reçus du programme accéléré PPP ayant trait à la dispense du remboursement des prêts, ce qui a été contrebalancé en partie par la compression des marges sur les dépôts du fait du contexte de faiblesse des taux d'intérêt.

Les revenus des services bancaires aux particuliers ont augmenté de 4 millions de dollars, ou de 1 %, en raison de l'accroissement des revenus nets d'intérêts, ce qui a été contrebalancé en partie par la baisse des revenus autres que d'intérêts. Les revenus des services bancaires aux entreprises ont progressé de 90 millions, ou de 13 %, ce qui s'explique par la hausse des revenus autres que d'intérêts et celle des revenus nets d'intérêts.

Le total des recouvrements de pertes sur créances s'est chiffré à 24 millions de dollars, comparativement à une dotation à la provision pour pertes sur créances de 135 millions à l'exercice précédent. La dotation à la provision pour pertes sur créances liée aux prêts douteux s'est établie à 2 millions, en baisse de 38 millions, en raison essentiellement des dotations à la provision liée aux prêts aux entreprises plus faibles. Un recouvrement de la dotation à la provision pour pertes sur créances lié aux prêts productifs de 26 millions a été comptabilisé pour le trimestre considéré, comparativement à 95 millions pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent.

Les charges autres que d'intérêts comptables, établies à 593 millions de dollars, ont augmenté de 29 millions, ou de 5 %, par rapport à l'an dernier, ce qui reflète la hausse des frais liés au personnel et des coûts de commercialisation.

Le solde moyen brut des prêts et acceptations a augmenté de 2,9 milliards de dollars, ou de 3 %, sur un an, pour s'établir à 93,3 milliards. La diminution des prêts liés au programme accéléré PPP a réduit la croissance des prêts de 4 %. Les soldes de prêts aux entreprises se sont accrus de 4 % tandis que les soldes de prêts aux particuliers sont demeurés relativement inchangés. Le solde moyen des dépôts a progressé de 7,8 milliards, ou de 7 %, sur un an, pour s'établir à 113,8 milliards, ce qui traduit les niveaux plus élevés de liquidités détenues par les clients. Les dépôts des entreprises ont progressé de 16 %, tandis que les dépôts des particuliers ont diminué de 3 %, la croissance continue des dépôts des comptes de chèques et d'épargne ayant été plus que contrebalancée par le recul des soldes des dépôts à terme.

Comparaison du quatrième trimestre de 2021 et du troisième trimestre de 2021
Le bénéfice net comptable s'est établi à 512 millions de dollars, en baisse de 41 millions, ou de 8 %, par rapport au trimestre précédent. L'incidence du raffermissement du dollar américain a réduit le bénéfice net, les revenus et les charges de 2 %, respectivement. Tous les montants indiqués dans le reste de cette section sont en dollars américains.

Le bénéfice net comptable s'est chiffré à 408 millions de dollars, en baisse de 40 millions, ou de 9 %, par rapport à celui du trimestre précédent.

Le total des revenus s'est établi à 1 101 millions de dollars, en hausse de 3 millions par rapport au trimestre précédent. Les revenus nets d'intérêts ont progressé de 5 millions, ou de 1 %, du fait de l'augmentation des soldes de prêts et de dépôts, ce qui a été contrebalancé en partie par la baisse des revenus de commissions tirés du programme accéléré PPP. Les revenus autres que d'intérêts ont diminué de 2 millions, ou de 1 %, par rapport au trimestre précédent. La marge nette d'intérêts a reculé de 3 points de base par rapport au dernier trimestre pour s'établir à 3,46 %, sous l'effet des changements apportés à la composition du bilan.

Les revenus des services bancaires aux particuliers ont diminué de 4 millions de dollars, en raison de la baisse des revenus autres que d'intérêts, compensée en partie par la hausse des revenus nets d'intérêts. Les revenus des services bancaires aux entreprises ont augmenté de 7 millions de dollars, en raison essentiellement de la hausse des revenus autres que d'intérêts.

Le total des recouvrements de la dotation à la provision pour pertes sur créances s'est établi à 24 millions de dollars, comparativement à un recouvrement de 49 millions au trimestre précédent. La dotation à la provision pour pertes sur créances liée aux prêts douteux s'est élevée à 2 millions, alors qu'un recouvrement de 6 millions a été inscrit au dernier trimestre, ce qui s'explique essentiellement par une hausse des dotations à la provision liée aux prêts aux particuliers. Un recouvrement de la dotation à la provision pour pertes sur créances lié aux prêts productifs de 26 millions a été comptabilisé pour le trimestre à l'étude, comparativement à un recouvrement de 43 millions au trimestre précédent.

Les charges autres que d'intérêts comptables se sont établies à 593 millions de dollars, en hausse de 34 millions, ou de 6 %, du fait surtout de l'augmentation des frais liés au personnel et des coûts liés à la commercialisation.

1)

Le programme Small Business Administration Payback Protection Program des États-Unis est un programme de soutien gouvernemental visant à soutenir les entreprises aux prises avec des difficultés économiques occasionnées par la pandémie de COVID-19.

Le solde moyen brut des prêts et acceptations a augmenté de 1,5 milliard de dollars, ou de 2 %. Les soldes des prêts aux entreprises ont augmenté de 2 %. La diminution des prêts liés au programme accéléré PPP a réduit la croissance des prêts de 2 %. Les soldes des prêts aux particuliers ont augmenté de 1 %. Le solde moyen des dépôts a progressé de 2,1 milliards, ou de 2 %, pour s'établir à 113,8 milliards. Les dépôts des entreprises ont progressé de 3 %, tandis que les dépôts des particuliers sont demeurés relativement inchangés.

Il y a lieu de se reporter à la section Mesures non conformes aux PCGR et autres mesures financières pour obtenir de plus amples renseignements sur les montants, les mesures et les ratios non conformes aux PCGR de la présente section Analyse des résultats des groupes d'exploitation.

BMO Gestion de patrimoine 1)

(en millions de dollars canadiens, sauf indication contraire)

T4-2021

T3-2021

T4-2020

Exercice 2021

Exercice 2020

Revenus nets d'intérêts

259

247

228

982

900

Revenus autres que d'intérêts

1 276

2 179

1 081

6 071

5 808

Total des revenus

1 535

2 426

1 309

7 053

6 708

Sinistres, commissions et variations des passifs au titre des indemnités (SCVPI)

97

984

-

1 399

1 708

Revenus, déduction faite des SCVPI

1 438

1 442

1 309

5 654

5 000

Dotation à la provision pour pertes sur créances liée aux prêts douteux

1

-

-

4

4

Dotation à la provision pour (recouvrement de) pertes sur créances liée aux prêts productifs

(6)

(2)

5

(16)

18

Total des dotations à la provision pour (recouvrements de) pertes sur créances

(5)

(2)

5

(12)

22

Charges autres que d'intérêts

956

913

882

3 716

3 519

Bénéfice avant impôts sur le résultat

487

531

422

1 950

1 459

Charge d'impôts sur le résultat

118

130

102

476

363

Bénéfice net comptable

369

401

320

1 474

1 096

Amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions 2)

4

5

8

24

34

Bénéfice net ajusté

373

406

328

1 498

1 130

Charges autres que d'intérêts ajustées

950

908

872

3 685

3 476

Bénéfice net comptable des activités traditionnelles de gestion de patrimoine

318

328

253

1 228

893

Bénéfice net ajusté des activités traditionnelles de gestion de patrimoine

322

333

261

1 252

927

Bénéfice net (perte nette) comptable des activités d'assurance

51

73

67

246

203

Bénéfice net (perte nette) ajusté des activités d'assurance

51

73

67

246

203

Croissance du bénéfice net (%)

15,2

17,6

20,0

34,4

3,5

Croissance du bénéfice net ajusté (%)

13,6

16,0

9,3

32,5

0,8

Croissance des revenus (%)

17,2

(2,4)

(16,4)

5,1

(12,4)

Croissance des revenus, déduction faite des SCVPI (%)

9,8

11,1

6,3

13,1

1,0

SCVPI ajustés

97

984

-

1 399

1 708

Croissance des revenus, déduction faite des SCVPI ajustés (%)

9,8

11,1

4,2

13,1

0,5

Croissance des charges autres que d'intérêts (%)

8,5

9,0

2,5

5,6

(0,1)

Croissance des charges autres que d'intérêts ajustées (%)

9,2

9,8

2,6

6,1

-

Rendement des capitaux propres (%) 3)

25,8

28,6

20,1

24,9

17,1

Rendement des capitaux propres ajusté (%) 3)

26,1

28,9

20,6

25,3

17,7

Levier d'exploitation, déduction faite des SCVPI (%)

1,3

2,1

3,8

7,5

1,1

Levier d'exploitation ajusté, déduction faite des SCVPI (%)

0,6

1,3

1,6

7,0

0,5

Ratio d'efficience comptable (%)

62,3

37,6

67,3

52,7

52,4

Ratio d'efficience comptable, déduction faite des SCVPI (%)

66,5

63,3

67,3

65,7

70,4

Ratio d'efficience ajusté (%)

62,0

37,4

66,5

52,3

51,8

Ratio d'efficience ajusté, déduction faite des SCVPI (%)

66,1

63,0

66,5

65,2

69,5

Actifs sous gestion

523 270

526 542

482 554

523 270

482 554

Actifs sous administration 4)

427 446

457 964

411 959

427 446

411 959

Actif moyen

49 629

48 053

46 583

48 232

45 573

Solde moyen brut des prêts et acceptations

30 351

29 040

27 339

28 920

26 585

Solde moyen net des prêts et acceptations

30 316

29 002

27 296

28 880

26 547

Solde moyen des dépôts

53 300

50 054

46 858

51 030

43 660







Activités aux États-Unis - Principales données financières
(en millions de dollars américains)






Total des revenus

162

154

146

625

583

Charges autres que d'intérêts

122

122

126

489

504

Bénéfice net comptable

30

25

17

104

61

Charges autres que d'intérêts ajustées

120

121

124

482

495

Bénéfice net ajusté

32

26

19

109

68

Solde moyen net des prêts et acceptations

5 140

4 967

4 676

4 878

4 540

Solde moyen des dépôts

7 537

6 995

6 672

7 321

6 471

1)

Les mesures des revenus, déduction faite des SCVPI, les résultats et les ratios ajustés ainsi que les montants en dollars américains que renferme le présent tableau ne sont pas conformes aux PCGR et sont analysés à la section Mesures non conformes aux PCGR et autres mesures financières.

2)

Des montants avant impôts liés à l'amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions de 6 millions de dollars pour le quatrième trimestre de 2021, de 5 millions pour le troisième trimestre de 2021, de 10 millions pour le quatrième trimestre de 2020, de 31 millions pour l'exercice 2021 et de 43 millions pour l'exercice 2020 ont été comptabilisés dans les charges autres que d'intérêts.

3)

Le rendement des capitaux propres est fondé sur les fonds propres imputés. Il y a lieu de se reporter à la section Mesures non conformes aux PCGR et autres mesures financières pour obtenir de plus amples renseignements.

4)

Certains actifs sous gestion qui sont aussi administrés par la Banque sont inclus dans les actifs sous administration.

Comparaison du quatrième trimestre de 2021 et du quatrième trimestre de 2020
Le bénéfice net comptable de BMO Gestion de patrimoine s'est chiffré à 369 millions de dollars, en hausse de 49 millions, ou de 15 %, comparativement à l'exercice précédent. Le bénéfice net comptable des activités traditionnelles de gestion de patrimoine s'est élevé à 318 millions, en hausse de 65 millions, ou de 26 %. Le bénéfice net des activités d'assurance s'est fixé à 51 millions, comparativement à 67 millions pour l'exercice précédent.

Le total des revenus s'est chiffré à 1 535 millions de dollars, en hausse de 226 millions, ou de 17 %. Les revenus, déduction faite des SCVPI, se sont élevés à 1 438 millions, en hausse de 129 millions, ou de 10 %. Les revenus des activités traditionnelles de gestion de patrimoine ont atteint 1 332 millions, ayant augmenté de 150 millions, ou de 13 %, du fait de l'augmentation des revenus autres que d'intérêts découlant de l'accroissement des actifs des clients, ce qui comprend le raffermissement des marchés mondiaux. L'augmentation des revenus nets d'intérêts est attribuable à la forte croissance des dépôts et des prêts, en partie contrée par des marges plus faibles. Les revenus d'assurance, déduction faite des SCVPI, se sont chiffrés à 106 millions, en baisse de 21 millions par rapport à l'exercice précédent, en raison surtout des avantages découlant des modifications apportées aux placements afin d'améliorer la gestion des actifs et des passifs à l'exercice précédent et de l'incidence défavorable des variations des hypothèses actuarielles au trimestre à l'étude, en partie contrés par la croissance des activités.

Les charges autres que d'intérêts se sont établies à 956 millions de dollars, en hausse de 74 millions, ou de 9 %, par rapport à l'exercice précédent, en raison surtout de l'augmentation des charges liées aux revenus plus élevées, des investissements dans les technologies et des frais liés au personnel.

Les actifs sous gestion ont augmenté de 40,7 milliards de dollars, ou de 8 %, tandis que les actifs sous administration ont augmenté de 15,5 milliards, ou de 4 %, par rapport à l'exercice précédent, en raison surtout de l'accroissement des actifs des clients, y compris le regain des marchés mondiaux, ce qui a été contré en partie par l'attrition découlant des actifs à faible rendement et les fluctuations de change. Le solde moyen brut des prêts a augmenté de 11 % et le solde moyen des dépôts a progressé de 14 %.

Comparaison du quatrième trimestre de 2021 et du troisième trimestre de 2021
Le bénéfice net comptable s'est établi à 369 millions de dollars, en baisse de 32 millions, ou de 8 %, par rapport au trimestre précédent. Le bénéfice net comptable des activités traditionnelles de gestion de patrimoine s'est fixé à 318 millions, soit une diminution de 10 millions, ou de 3 %. Le bénéfice net des activités d'assurance s'est chiffré à 51 millions, en baisse de 22 millions.

Le total des revenus s'est élevé à 1 535 millions de dollars, en baisse de 891 millions. Les revenus, déduction faite des SCVPI, établis à 1 438 millions, sont demeurés relativement inchangés par rapport au trimestre précédent. Les revenus des activités traditionnelles de gestion de patrimoine ont atteint 1 332 millions, ayant augmenté de 24 millions, ou de 2 %, du fait de la hausse des revenus nets d'intérêts de même que de l'accroissement des revenus autres que d'intérêts découlant du raffermissement des marchés boursiers mondiaux, ce qui a été contré en partie par la baisse des revenus de courtage. Les revenus d'assurance, déduction faite des SCVPI, se sont établis à 106 millions, en baisse de 28 millions, sous l'effet des avantages découlant des modifications apportées aux placements afin d'améliorer la gestion des actifs et des passifs au cours du trimestre précédent et de l'incidence des variations défavorables des hypothèses actuarielles au cours du trimestre à l'étude.

Les charges autres que d'intérêts ont augmenté de 43 millions de dollars, ou de 5 %, en raison essentiellement des charges liées aux revenus plus élevées et des investissements soutenus dans les activités, y compris les investissements dans les technologies et les coûts de commercialisation.

Les actifs sous gestion ont diminué de 3,3 milliards de dollars, ou de 1 %, tandis que les actifs sous administration ont fléchi de 30,5 milliards, ou de 7 %, par rapport au trimestre précédent, les avantages découlant du regain des marchés mondiaux ayant été plus que contrebalancés par l'attrition découlant des actifs à faible rendement et les fluctuations de change. Le solde moyen brut des prêts a augmenté de 5 % et le solde moyen des dépôts a progressé de 6 %.

Il y a lieu de se reporter à la section Mesures non conformes aux PCGR et autres mesures financières pour obtenir de plus amples renseignements sur les montants, les mesures et les ratios non conformes aux PCGR de la présente section Analyse des résultats des groupes d'exploitation.

BMO Marchés des capitaux 1)

(en millions de dollars canadiens, sauf indication contraire)

T4-2021

T3-2021

T4-2020

Exercice 2021

Exercice 2020

Revenus nets d'intérêts (bic) 2)

873

696

817

3 115

3 320

Revenus autres que d'intérêts

557

888

561

3 011

2 006

Total des revenus (bic)

1 430

1 584

1 378

6 126

5 326

Dotation à la provision pour (recouvrement de) pertes sur créances liée aux prêts douteux

(9)

(19)

105

11

310

Dotation à la provision pour (recouvrement de) pertes sur créances liée aux prêts productifs

(79)

(75)

(41)

(205)

349

Total des dotations à la provision pour (recouvrements de) pertes sur créances

(88)

(94)

64

(194)

659

Charges autres que d'intérêts

803

918

801

3 436

3 236

Bénéfice avant impôts sur le résultat

715

760

513

2 884

1 431

Charge d'impôts sur le résultat (bic)

179

202

134

744

344

Bénéfice net comptable

536

558

379

2 140

1 087

Coûts d'intégration des acquisitions 3)

1

2

3

7

11

Amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions 4)

4

4

5

17

18

Bénéfice net ajusté

541

564

387

2 164

1 116

Charges autres que d'intérêts ajustées

797

910

792

3 405

3 199

Revenus du secteur Marchés mondiaux

774

881

854

3 605

3 222

Revenus du secteur Banque d'affaires et services bancaires aux sociétés

656

703

524

2 521

2 104

Croissance du bénéfice net (%)

41,4

31,0

40,2

96,9

(0,4)

Croissance du bénéfice net ajusté (%)

40,0

29,8

37,8

94,1

(0,2)

Croissance des revenus (%)

3,8

3,7

16,9

15,0

11,9

Croissance des charges autres que d'intérêts (%)

0,2

11,4

1,1

6,2

(1,3)

Croissance des charges autres que d'intérêts ajustées (%)

0,5

12,2

1,5

6,4

(1,4)

Rendement des capitaux propres (%) 5)

19,4

20,3

12,9

19,2

9,2

Rendement des capitaux propres ajusté (%) 5)

19,6

20,5

13,1

19,5

9,5

Levier d'exploitation (bic) (%)

3,6

(7,7)

15,8

8,8

13,2

Levier d'exploitation ajusté (bic) (%)

3,3

(8,5)

15,4

8,6

13,3

Ratio d'efficience (bic) (%)

56,1

58,0

58,1

56,1

60,8

Ratio d'efficience ajusté (bic) (%)

55,6

57,5

57,4

55,6

60,1

Actif moyen

376 714

367 900

367 001

372 475

369 518

Solde moyen brut des prêts et acceptations

58 845

56 981

66 371

59 385

68 698

Solde moyen net des prêts et acceptations

58 499

56 536

65 787

58 909

68 303

Activités aux États-Unis - Principales données financières (en millions de dollars américains)






Total des revenus

550

588

467

2 373

1 865

Charges autres que d'intérêts

304

341

305

1 288

1 152

Bénéfice net comptable

210

218

84

857

279

Charges autres que d'intérêts ajustées

298

335

298

1 263

1 125

Bénéfice net ajusté

215

222

89

876

299

Actif moyen

137 739

127 851

117 763

127 619

116 307

Solde moyen net des prêts et acceptations

25 265

24 448

25 847

25 249

26 161

1)

Les résultats et les ratios ajustés, les montants sur une bic ainsi que les montants et les ratios en dollars américains ne sont pas conformes aux PCGR et sont analysés à la section Mesures non conformes aux PCGR et autres mesures financières.

2)

Des montants sur une base d'imposition comparable de 72 millions de dollars pour le quatrième trimestre de 2021, de 71 millions pour à la fois le troisième trimestre de 2021 et le quatrième trimestre de 2020, de 291 millions pour l'exercice 2021 et de 307 millions pour l'exercice 2020 ont été comptabilisés dans les revenus nets d'intérêts.

3)

Les coûts d'intégration des acquisitions avant impôts de KGS-Alpha et de Clearpool de 1 million de dollars pour le quatrième trimestre de 2021, de 3 millions à la fois pour le troisième trimestre de 2021 et le quatrième trimestre de 2020, de 9 millions pour l'exercice 2021 et de 14 millions pour l'exercice 2020 ont été inclus dans les charges autres que d'intérêts.

4)

Des montants avant impôts liés à l'amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions de 5 millions de dollars à la fois pour le quatrième trimestre de 2021 et le troisième trimestre de 2021, de 6 millions pour le quatrième trimestre de 2020, de 22 millions pour l'exercice 2021 et de 23 millions pour l'exercice 2020 ont été comptabilisés dans les charges autres que d'intérêts.

5)

Le rendement des capitaux propres est fondé sur les fonds propres imputés. Il y a lieu de se reporter à la section Mesures non conformes aux PCGR et autres mesures financières pour obtenir de plus amples renseignements.

Comparaison du quatrième trimestre de 2021 et du quatrième trimestre de 2020
Le bénéfice net comptable de BMO Marchés des capitaux s'est situé à 536 millions de dollars, en hausse de 157 millions, ou de 41 %, par rapport à l'an dernier.

Le total des revenus s'est établi à 1430 millions de dollars, en hausse de 52 millions, ou de 4 %, en regard de l'exercice précédent. Les revenus des Marchés mondiaux ont reculé de 80 millions, ou de 9 %, du fait de la baisse des revenus de négociation de contrats de taux d'intérêt et de contrats sur produits de base et de l'incidence de l'affaiblissement du dollar américain, en partie contrées par la hausse des revenus de négociation de contrats sur titres de participation et de contrats de change. Les revenus du secteur Banque d'affaires et services bancaires aux sociétés ont augmenté de 132 millions, ou de 25 %, en raison surtout de la hausse des revenus liés aux activités de prise ferme et de consultation et des profits nets sur les titres, en partie contrebalancée par la baisse des revenus du secteur Banque d'affaires et de l'incidence de l'affaiblissement du dollar américain.

Le total des recouvrements de la dotation à la provision pour pertes sur créances s'est chiffré à 88 millions de dollars, comparativement à un total des dotations à la provision pour pertes sur créances de 64 millions pour l'exercice précédent. Le recouvrement de pertes sur créances lié aux prêts douteux s'est établi à 9 millions, comparativement à une dotation à la provision de 105 millions un an plus tôt. Un recouvrement de la dotation à la provision pour pertes sur créances lié aux prêts productifs de 79 millions a été enregistré pour le trimestre à l'étude, comparativement à un recouvrement de 41 millions inscrit un an plus tôt.

Les charges autres que d'intérêts se sont établies à 803 millions de dollars, soit une hausse de 2 millions par rapport à l'an dernier, l'incidence de l'affaiblissement du dollar américain et la diminution des frais liés au personnel ayant été contrées par la hausse des autres coûts d'exploitation.

Le solde moyen brut des prêts et acceptations, établi à 58,8 milliards de dollars, a baissé de 7,5 milliards, ou de 11 %, par rapport à l'exercice précédent, en raison principalement de la diminution graduelle annoncée des soldes de notre portefeuille de titres du secteur de l'énergie non canadien, de l'incidence de l'affaiblissement du dollar américain et des taux d'utilisation des prêts plus faibles.

Comparaison du quatrième trimestre de 2021 et du troisième trimestre de 2021
Le bénéfice net comptable s'est fixé à 536 millions de dollars, en baisse de 22 millions, ou de 4 %, par rapport au trimestre précédent.

Le total des revenus s'est établi à 1 430 millions de dollars, en baisse de 154 millions, ou de 10 %, par rapport au trimestre précédent. Les revenus des Marchés mondiaux ont diminué de 107 millions, ou de 12 %, sous l'effet de la baisse des revenus de négociation de contrat sur titres de participation et de contrats de taux d'intérêt. Les revenus du secteur Banque d'affaires et services bancaires aux sociétés ont diminué de 47 millions de dollars, ou de 7 %, du fait de la baisse des revenus liés aux activités de prise ferme et des revenus du secteur Banque d'affaires, compensée en partie par l'augmentation des commissions de consultation et des profits nets sur les titres.

Le total des recouvrements de la dotation à la provision pour pertes sur créances s'est établi à 88 millions de dollars, comparativement à un recouvrement de 94 millions pour le trimestre précédent. Le recouvrement de la dotation à la provision pour pertes sur créances lié aux prêts douteux s'est situé à 9 millions, comparativement à un recouvrement de 19 millions au trimestre précédent. Un recouvrement de la dotation à la provision pour pertes sur créances liées aux prêts productifs de 79 millions a été enregistré pour le trimestre à l'étude, comparativement à un recouvrement de 75 millions pour le trimestre précédent.

Les charges autres que d'intérêts se sont établies à 803 millions de dollars, en baisse de 115 millions, ou de 13 %, par rapport au trimestre précédent, du fait principalement du recul de la rémunération liée au rendement.

Le solde moyen brut des prêts et acceptations a augmenté de 1,9 milliard de dollars, ou de 3 %, par rapport à l'exercice précédent, pour s'établir à 58,8 milliards, en raison des taux d'utilisation des prêts plus élevés et de l'incidence du raffermissement du dollar américain, en partie contrés par la diminution graduelle antérieure des soldes de notre portefeuille de titres du secteur de l'énergie non canadien.

Il y a lieu de se reporter à la section Mesures non conformes aux PCGR et autres mesures financières pour obtenir de plus amples renseignements sur les montants, les mesures et les ratios non conformes aux PCGR de la présente section Analyse des résultats des groupes d'exploitation.

Services d'entreprise 1)

(en millions de dollars canadiens, sauf indication contraire)

T4-2021

T3-2021

T4-2020

Exercice 2021

Exercice 2020

Revenus nets d'intérêts avant compensation sur une bic des groupes

(84)

(53)

(39)

(301)

(364)

Compensation sur une bic des groupes

(78)

(77)

(78)

(315)

(335)

Revenus nets d'intérêts (bic)

(162)

(130)

(117)

(616)

(699)

Revenus autres que d'intérêts

84

89

53

326

285

Total des revenus (bic)

(78)

(41)

(64)

(290)

(414)

Dotation à la provision pour (recouvrement de) pertes sur créances liée aux prêts douteux

(2)

(2)

1

(5)

3

Dotation à la provision pour (recouvrement de) pertes sur créances liée aux prêts productifs

2

(4)

(8)

(2)

-

Total des dotations à la provision pour (recouvrements de) pertes sur créances

-

(6)

(7)

(7)

3

Charges autres que d'intérêts

236

118

152

1 523

455

Bénéfice (perte) avant impôts sur le résultat

(314)

(153)

(209)

(1 806)

(872)

Recouvrement d'impôts sur le résultat (bic)

(135)

(101)

(123)

(520)

(482)

Perte nette comptable

(179)

(52)

(86)

(1 286)

(390)

Incidence des dessaisissements 2) 3) 4)

52

18

-

842

-

Coûts de restructuration (renversements) 3)

-

(18)

-

(18)

-

Perte nette ajustée

(127)

(52)

(86)

(462)

(390)

Total des revenus ajustés (bic) 5)

(78)

(41)

(64)

(319)

(414)

Charges autres que d'intérêts ajustées 5)

174

118

152

661

455

Activités aux États-Unis - Principales données financières (en millions de dollars américains)






Total des revenus

(4)

19

(9)

(26)

(116)

Total des dotations à la provision pour (recouvrements de) pertes sur créances

-

(3)

-

(6)

3

Charges autres que d'intérêts

45

13

18

182

97

Recouvrement d'impôts sur le résultat

(19)

(7)

(17)

(90)

(88)

Bénéfice (perte) net comptable

(30)

16

(10)

(112)

(128)

Total des revenus ajustés

(4)

19

(9)

(26)

(116)

Charges autres que d'intérêts ajustées

40

27

18

164

97

Bénéfice (perte) net comptable

(26)

6

(10)

(98)

(128)

1)

Les résultats ajustés et les ratios, les montants sur une bic ainsi que les montants en dollars américains que renferme ce tableau ne sont pas conformes aux PCGR et sont analysés à la section Mesures non conformes aux PCGR et autres mesures financières.

2)

Le bénéfice net comptable du deuxième trimestre de 2021 tenait compte d'une réduction de valeur de l'écart d'acquisition de 747 millions de dollars, avant et après impôts, liée à la vente de nos activités de gestion d'actifs en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique, d'un profit net de 22 millions (29 millions avant impôts) à la vente de nos activités de banque privée à Hong Kong et à Singapour et de coûts liés aux dessaisissements à l'égard des deux transactions de 47 millions (53 millions avant impôts). Le profit net sur la vente a été constaté dans les revenus autres que d'intérêts tandis que la réduction de valeur de l'écart d'acquisition et les coûts de dessaisissement ont été comptabilisés dans les charges autres que d'intérêts.

3)

Au troisième trimestre de 2021, le bénéfice net comptable tient compte de charges de 18 millions de dollars (24 millions avant impôts) découlant de l'incidence de dessaisissements liés la vente annoncée de nos activités de gestion d'actifs en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique et à la vente de nos activités de banque privée à Hong Kong et à Singapour, contrée par le renversement partiel de charges de restructuration antérieurement comptabilisé, en lien avec des indemnités de départ de 18 millions (24 millions avant impôts), tous ces montants étant imputés aux charges autres que d'intérêts.

4)

Au quatrième trimestre de 2021, le bénéfice net comptable tenait compte de charges de 52 millions de dollars (62 millions avant impôts) découlant de l'incidence de dessaisissements liés à la vente de nos activités de gestion d'actifs en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique et à la vente de nos activités de banque privée à Hong Kong et à Singapour, comptabilisées dans les charges autres que d'intérêts.

5)

Les résultats ajustés ne tiennent pas compte de l'incidence des éléments décrits dans les notes 2 à 4 du tableau.

 

Les Services d'entreprise comprennent les unités fonctionnelles et l'unité Technologie et opérations (T&O). Les unités fonctionnelles offrent à l'échelle de l'entreprise une expertise et des services de soutien et de gouvernance dans plusieurs domaines, dont la planification stratégique, la gestion des risques, la trésorerie, les finances, la conformité aux exigences juridiques et réglementaires, les ressources humaines, les communications, la commercialisation, les opérations immobilières et l'approvisionnement. T&O assure la conception, la surveillance, la gestion et le maintien de la gouvernance en matière de technologie de l'information, y compris les données et les analyses, ainsi que la prestation de services de cybersécurité et de services opérationnels.

Les coûts associés aux services fournis par les unités fonctionnelles et T&O sont en grande partie répartis aux quatre unités d'exploitation (PE Canada, PE États-Unis, BMO Gestion de patrimoine et BMO Marchés des capitaux), les montants restants étant pris en compte dans les résultats des Services d'entreprise. Ainsi, les résultats des Services d'entreprise reflètent en grande partie l'incidence des autres activités de gestion de la trésorerie, l'élimination des ajustements sur une base d'imposition comparable et les dépenses résiduelles non attribuées.

Comparaison du quatrième trimestre de 2021 et du quatrième trimestre de 2020
La perte nette comptable des Services d'entreprise s'est élevée à 179 millions de dollars et la perte nette ajustée s'est établie à 127 millions, comparativement à une perte nette comptable et ajustée de 86 millions pour l'exercice précédent. Les résultats ajustés pour le trimestre à l'étude ne tiennent pas compte de charges de 52 millions (62 millions avant impôts) découlant de l'incidence de dessaisissements. Les résultats comptables et ajustés du trimestre à l'étude ont reculé du fait de la baisse des revenus, attribuable aux activités de gestion de la trésorerie, de l'accroissement des charges et de l'incidence d'un taux d'impôt plus favorable pour l'exercice précédent.

Comparaison du quatrième trimestre de 2021 et du troisième trimestre de 2021
La perte nette comptable s'est établie à 179 millions de dollars et la perte nette ajustée s'est située à 127 millions, comparativement à une perte nette comptable et ajustée de 52 millions pour le trimestre précédent. Les résultats comptables et ajustés ont diminué, en raison de la baisse des revenus, attribuable à la diminution des profits sur titres et des activités liés à la trésorerie, et de l'accroissement des charges.

Il y a lieu de se reporter à la section Mesures non conformes aux PCGR et autres mesures financières pour obtenir de plus amples renseignements sur les montants, les mesures et les ratios non conformes aux PCGR de la présente section Analyse des résultats des groupes d'exploitation.

Gestion des risques

Nos politiques en matière de gestion des risques et les procédés que nous employons pour détecter, évaluer, gérer, surveiller, atténuer et signaler nos risques de crédit et de contrepartie, de marché, d'assurance, de liquidité et de financement, le risque opérationnel non financier, y compris le risque lié aux technologies et le cyberrisque, le risque juridique et réglementaire, le risque de stratégie, le risque environnemental et social et le risque de réputation sont décrits dans la section Gestion globale des risques du Rapport de gestion annuel de BMO pour 2021.

États financiers consolidés résumés

État consolidé des résultats

(non audité) (en millions de dollars canadiens, sauf indication contraire)

Pour les périodes de trois mois
closes le

Pour les périodes de douze mois
closes le


31 octobre
2021


31 juillet
2021


31 octobre
2020


31 octobre
2021


31 octobre
2020


Revenus d'intérêts, de dividendes et de commissions











Prêts

3 933

$

3 916

$

4 089

$

15 727

$

17 945

$

Valeurs mobilières

1 042


929


1 009


3 963


4 980


Dépôts à d'autres banques

53


50


47


197


390



5 028


4 895


5 145


19 887


23 315


Charges d'intérêts











Dépôts

737


745


1 082


3 220


6 239


Dette subordonnée

42


44


64


195


265


Autres passifs

493


585


469


2 162


2 840



1 272


1 374


1 615


5 577


9 344


Revenus nets d'intérêts

3 756


3 521


3 530


14 310


13 971


Revenus autres que d'intérêts











Commissions et droits sur titres

258


264


247


1 107


1 036


Frais de service - Dépôts et ordres de paiement

313


319


305


1 243


1 221


Revenus de négociation

(98)


135


23


296


15


Commissions sur prêts

344


348


339


1 391


1 295


Frais de services de cartes

126


113


94


442


358


Frais de gestion de placements et de garde de titres

522


502


466


1 982


1 807


Revenus tirés de fonds d'investissement

419


406


355


1 595


1 417


Commissions de prise ferme et de consultation

348


411


259


1 421


1 070


Profits sur titres, autres que de négociation

180


198


40


591


124


Profits de change, autres que de négociation

39


41


38


167


127


Revenus d'assurance

223


1 137


143


1 941


2 178


Participations dans des entreprises associées et des coentreprises

65


67


49


248


161


Autres

78


100


98


452


406



2 817


4 041


2 456


12 876


11 215


Total des revenus

6 573


7 562


5 986


27 186


25 186


Dotation à la provision pour pertes sur créances

(126)


(70)


432


20


2 953


Sinistres, commissions et variations des passifs au titre des indemnités

97


984


-


1 399


1 708


Charges autres que d'intérêts











Rémunération du personnel

2 059


2 102


1 950


8 322


7 944


Bureaux et matériel

900


829


854


3 396


3 202


Amortissement des immobilisations incorporelles

163


157


159


634


620


Déplacements et expansion des affaires

133


101


88


397


384


Communications

65


63


71


264


304


Honoraires

184


140


159


607


555


Autres

299


292


267


1 889


1 168



3 803


3 684


3 548


15 509


14 177


Bénéfice avant charge d'impôts sur le résultat

2 799


2 964


2 006


10 258


6 348


Charge d'impôts sur le résultat

640


689


422


2 504


1 251


Bénéfice net

2 159

$

2 275

$

1 584

$

7 754

$

5 097

$

Bénéfice par action (en dollars canadiens)











De base

3,24

$

3,42

$

2,37

$

11,60

$

7,56

$

Dilué

3,23


3,41


2,37


11,58


7,55


Dividendes par action ordinaire

1,06


1,06


1,06


4,24


4,24


Certains chiffres des périodes précédentes ont été reclassés en fonction de la présentation adoptée pour la période à l'étude.

États financiers consolidés résumés

État consolidé du résultat global

(non audité) (en millions de dollars canadiens)

Pour les périodes de trois mois
closes le

Pour les périodes de douze mois
closes le


31 octobre
2021


31 juillet
2021


31 octobre
2020


31 octobre
2021


31 octobre
2020


Bénéfice net

2 159

$

2 275

$

1 584

$

7 754

$

5 097

$

Autres éléments du résultat global (de la perte globale), après impôts











Éléments qui pourraient ultérieurement être reclassés en résultat net











Variation nette des profits (pertes) latents sur les titres de créance à la juste valeur par le biais des autres éléments du résultat global











Profits (pertes) latents sur les titres de créance à la juste valeur par le biais des autres éléments du résultat global survenus au cours de la période 1)

(151)


22


(11)


(161)


410


Reclassement, dans le résultat, de (profits) au cours de la période 2)

(10)


(5)


(7)


(43)


(81)



(161)


17


(18)


(204)


329


Variation nette des profits (pertes) latents sur les couvertures de flux de trésorerie











Profits (pertes) sur les instruments dérivés désignés comme couvertures de flux de trésorerie survenus au cours de la période 3)

(988)


218


(160)


(1 380)


1 513


Reclassement, dans le résultat, de (profits) sur les instruments dérivés désignés comme couvertures de flux de trésorerie au cours de la période 4)

(135)


(116)


(55)


(414)


(47)



(1 123)


102


(215)


(1 794)


1 466


Profits (pertes) nets à la conversion d'investissements nets dans des établissements à l'étranger











Profits (pertes) latents à la conversion d'investissements nets dans des établissements à l'étranger

(293)


521


(143)


(2 207)


373


Profits (pertes) latents sur les couvertures d'investissements nets dans des établissements à l'étranger 5)

98


(139)


49


496


(96)



(195)


382


(94)


(1 711)


277


Éléments qui ne seront pas reclassés en résultat net











Profits latents sur les titres de capitaux propres à la juste valeur par le biais des autres éléments du résultat global survenus au cours de la période 6)

13


7


-


20


-


Profits (pertes) sur la réévaluation des régimes de retraite et d'autres avantages futurs du personnel 7)

158


54


(11)


923


(255)


Profits (pertes) sur la réévaluation du risque de crédit propre sur les passifs financiers désignés à la juste valeur 8)

24


22


21


(196)


(28)



195


83


10


747


(283)


Autres éléments du résultat global (de la perte globale), après impôts

(1 284)


584


(317)


(2 962)


1 789


Total du résultat global (de la perte globale)

875

$

2 859

$

1 267

$

4 792

$

6 886

$

1)

Après (la charge) le recouvrement d'impôts sur le résultat de 54 millions de dollars, de (7) millions et de 4 millions pour le trimestre et de 58 millions et de (143) millions pour la période de douze mois, respectivement.

2)

Après la charge d'impôts sur le résultat de 3 millions de dollars, de 2 millions et de 2 millions pour le trimestre et de 14 millions et de 25 millions pour la période de douze mois, respectivement.

3)

Après (la charge) le recouvrement d'impôts sur le résultat de 357 millions de dollars, de (72) millions et de 59 millions pour le trimestre et de 504 millions et de (541) millions pour la période de douze mois, respectivement.

4)

Après la charge (le recouvrement) d'impôts sur le résultat de 49 millions de dollars, de 41 millions et de 19 millions pour le trimestre et de 149 millions et de 16 millions pour la période de douze mois, respectivement.

5)

Après (la charge) le recouvrement d'impôts sur le résultat de (35) millions de dollars, de 50 millions et de (18) millions pour le trimestre et de (180) millions et de 35 millions pour la période de douze mois, respectivement.

6)

Après (la charge) le recouvrement d'impôts sur le résultat de (4) millions de dollars, de (2) millions et de néant pour le trimestre et de (6) millions et de néant pour la période de douze mois, respectivement.

7)

Après (la charge) le recouvrement d'impôts sur le résultat de (58) millions de dollars, de (26) millions et de 3 millions pour le trimestre et de (341) millions et de 88 millions pour la période de douze mois, respectivement.

8)

Après (la charge) le recouvrement d'impôts sur le résultat de (9) millions de dollars, de (9) millions et de (8) millions pour le trimestre et de 70 millions et de 10 millions pour la période de douze mois, respectivement

États financiers consolidés résumés

Bilan consolidé

(non audité) (en millions de dollars canadiens)

Au


31 octobre
2021


31 juillet
2021


31 octobre
2020


Actifs







Trésorerie et équivalents de trésorerie

93 261

$

83 825

$

57 408

$

Dépôts productifs d'intérêts à d'autres banques

8 303


8 793


9 035


Valeurs mobilières







Titres de négociation

104 411


102 169


97 834


Titres à la juste valeur par le biais du résultat net

14 210


14 239


13 568


Titres à la juste valeur par le biais des autres éléments du résultat global

63 123


64 553


73 407


Titres de créance au coût amorti

49 970


48 727


48 466


Participations dans des entreprises associées et des coentreprises

1 135


1 088


985



232 849


230 776


234 260


Titres pris en pension ou empruntés

107 382


104 738


111 878


Prêts







Prêts hypothécaires à l'habitation

135 750


134 374


127 024


Prêts à tempérament et autres prêts aux particuliers

77 164


75 092


70 148


Prêts sur cartes de crédit

8 103


7 866


7 889


Prêts aux entreprises et aux administrations publiques

239 809


241 108


245 662



460 826


458 440


450 723


Provision pour pertes sur créances

(2 564)


(2 824)


(3 303)



458 262


455 616


447 420


Autres actifs







Instruments dérivés

36 713


36 331


36 815


Engagements de clients aux termes d'acceptations

14 021


14 263


13 493


Bureaux et matériel

4 454


4 266


4 183


Écart d'acquisition

5 378


5 450


6 535


Immobilisations incorporelles

2 266


2 298


2 442


Actifs d'impôt exigible

1 588


1 145


1 260


Actifs d'impôt différé

1 287


1 209


1 473


Actifs divers

22 411


22 648


23 059



88 118


87 610


89 260


Total des actifs

988 175

$

971 358

$

949 261

$

Passifs et capitaux propres







Dépôts

685 631

$

680 553

$

659 034

$

Autres passifs







Instruments dérivés

30 815


29 167


30 375


Acceptations

14 021


14 263


13 493


Titres vendus à découvert

32 073


28 497


29 376


Titres mis en pension ou prêtés

97 556


92 990


88 658


Passifs liés à la titrisation et aux entités structurées

25 486


23 927


26 889


Passifs d'impôt exigible

221


154


126


Passifs d'impôt différé

192


188


108


Passifs divers

37 764


36 950


36 193



238 128


226 136


225 218


Dette subordonnée

6 893


6 973


8 416


Capitaux propres







Actions privilégiées et autres instruments de capitaux propres

5 558


5 848


6 598


Actions ordinaires

13 599


13 609


13 430


Surplus d'apport

313


310


302


Résultats non distribués

35 497


34 089


30 745


Cumul des autres éléments du résultat global

2 556


3 840


5 518


Total des capitaux propres

57 523


57 696


56 593


Total des passifs et des capitaux propres

988 175

$

971 358

$

949 261

$

Certains chiffres comparatifs ont été reclassés en fonction de la présentation adoptée pour la période à l'étude.

États financiers consolidés résumés

État consolidé des variations des capitaux propres

(non audité) (en millions de dollars canadiens)

Pour les périodes de trois mois
closes le

Pour les périodes de douze mois
closes le


31 octobre
2021


31 octobre
2020


31 octobre
2021


31 octobre
2020


Actions privilégiées et autres instruments de capitaux propres









Solde à l'ouverture de la période

5 848

$

5 348

$

6 598

$

5 348

$

Émis au cour de l'exercice

-


1 250


-


1 250


Rachetés au cours de la période

(290)


-


(1 040)


-


Solde à la clôture de la période

5 558


6 598


5 558


6 598


Actions ordinaires









Solde à l'ouverture de la période

13 609


13 200


13 430


12 971


Émises en vertu du Régime de réinvestissement de dividendes et d'achat d'actions destiné aux actionnaires

-


257


-


471


Émises en vertu du régime d'options sur actions

23


10


122


40


Rachat aux fins d'annulation et (ou) ventes/achats d'actions propres

(33)


(37)


47


(52)


Solde à la clôture de la période

13 599


13 430


13 599


13 430


Surplus d'apport









Solde à l'ouverture de la période

310


302


302


303


Charges liées aux options sur actions, déduction faite des options exercées

3


-


10


(1)


Autres

-


-


1


-


Solde à la clôture de la période

313


302


313


302


Résultats non distribués









Solde à l'ouverture de la période

34 089


29 902


30 745


28 725


Incidence de l'adoption de l'IFRS 16

-


-


-


(59)


Bénéfice net

2 159


1 584


7 754


5 097


Dividendes sur les actions privilégiées et distributions à payer sur les autres instruments de capitaux propres

(59)


(52)


(244)


(247)


Dividendes sur les actions ordinaires

(688)


(685)


(2 746)


(2 723)


Frais d'émission de titres de capitaux propres et prime payée au rachat d'actions privilégiées

-


(3)


(6)


(3)


Escompte net à la vente d'actions propres

(4)


(1)


(6)


(45)


Solde à la clôture de la période

35 497


30 745


35 497


30 745


Cumul des autres éléments du résultat global attribuable aux titres à la juste valeur par le biais des autres éléments du résultat global, après impôts









Solde à l'ouverture de la période

319


373


355


26


Profits (pertes) latents sur les titres de créance à la juste valeur par le biais des autres éléments du résultat global
   survenus au cours de la période

(151)


(11)


(161)


410


Profits (pertes) latents sur les titres de capitaux propres à la juste valeur par le biais des autres éléments du résultat global
   survenus au cours de la période

13


-


20


-


Reclassement, dans le résultat, de (profits) au cours de la période

(10)


(7)


(43)


(81)


Solde à la clôture de la période

171


355


171


355


Cumul des autres éléments du résultat global attribuable aux couvertures de flux de trésorerie, après impôts









Solde à l'ouverture de la période

1 308


2 194


1 979


513


Profits (pertes) sur les instruments dérivés désignés comme couvertures de flux de trésorerie survenus au cours
de la période

(988)


(160)


(1 380)


1 513


Reclassement, dans le résultat, de (profits) sur les instruments dérivés désignés comme couvertures de flux de trésorerie au cours
   de la période

(135)


(55)


(414)


(47)


Solde à la clôture de la période

185


1 979


185


1 979


Cumul des autres éléments du résultat global attribuable à la conversion d'investissements nets dans des établissements à l'étranger, après impôts









Solde à l'ouverture de la période

2 464


4 074


3 980


3 703


Profits (pertes) latents à la conversion d'investissements nets dans des établissements à l'étranger

(293)


(143)


(2 207)