Changer la langue | Région*
American flag

*Les produits et services décrits dans nos sites Web ne sont offerts qu’aux résidents du pays sélectionné.

Choisissez votre page d’accueil

AccueilServices aux particuliersGestion de patrimoinePMEServices aux entreprisesSociétés et institutionsÀ propos de BMO
<< Revenir à Communiqués de presse
Selon un sondage de BMO réalisé auprès des acheteurs d'une première maison, la majorité des Canadiens se tournent vers leurs amis et leur famille afin d'obtenir de l'aide pour leur achat
  • Près de la moitié des acheteurs d'une première maison considèrent le marché du logement comme étant abordable, mais ont besoin d'aide pour devenir propriétaires
  • 30 pour cent des Canadiens s'attendent à payer leur première maison de 400 000 $ à 799 000 $

MONTRÉAL, le 23 avril 2019 /CNW/ - Selon un nouveau rapport publié aujourd'hui par BMO, même si les acheteurs d'une première maison sont d'avis que le marché immobilier résidentiel est plus abordable, les perspectives varient d'une province à l'autre. Par ailleurs, compte tenu de l'endettement des ménages et des taux d'intérêt plus élevés, partout au pays, les acheteurs d'une première maison disent chercher l'aide d'amis ou de la famille pour acheter une habitation.

À l'échelle du pays, les acheteurs d'une première maison de la région de l'Atlantique s'attendent à payer le prix moyen le plus bas à 326 700 $, tandis que ceux de l'Ontario et de la Colombie-Britannique prévoient de payer au moins 100 000 $ de plus (443 705 $ et 445 294 $, respectivement).

Produit par Pollara Strategic Insights, le rapport a en outre fait les constats suivants :

  • plus du quart des Canadiens sont en quête d'un don financier de l'ordre de 5 000 $ à 50 000 $. En moyenne, les milléniaux demandent davantage d'aide que leurs concitoyens de la génération X (61 431 $ et 43 400 $, respectivement);
  • plus de 10 pour cent des acheteurs d'une première résidence cherchent un don financier de 100 000 $ ou plus;
  • davantage de milléniaux vivent chez leurs parents sans payer de loyer pour tenter d'épargner afin de pouvoir faire une mise de fonds pour l'achat de leur première maison. Globalement, un tiers (36 pour cent) des Canadiens prévoient de partager leur responsabilité financière avec quelqu'un par souci d'accessibilité financière.

« Face aux vents contraires externes, les acheteurs d'une première maison demandent à leurs parents et aux membres de leur famille de les aider à accéder au marché immobilier. Même si un don financier peut aider, une solution de financement hypothécaire adaptée au budget de l'acheteur est tout aussi importante », a rappelé Hassan Pirnia, chef - Produits de crédit et de financement à l'habitation, BMO Banque de Montréal. « Il convient donc de veiller à ce que l'acheteur puisse assumer seul les coûts de l'accession à la propriété. Se rendre en succursale pour parler à un spécialiste - Prêts hypothécaires peut s'avérer utile, car celui-ci peut aider l'acheteur d'une première maison à naviguer parmi les différentes options de financement à l'habitation et concevoir avec lui un plan adapté à sa situation financière. »

Accessibilité à la propriété
Selon le rapport, près de la moitié des acheteurs d'une première maison estiment que le marché du logement est abordable, mais ce point de vue varie d'une province à l'autre :

  • parmi les Canadiens qui entendent acheter au cours des 12 prochains mois, 42 pour cent jugent le marché du logement abordable;
  • les acheteurs d'une première maison de la région de l'Atlantique sont les plus susceptibles de considérer le marché comme étant abordable (62 pour cent) et sont suivis de près par ceux de l'Alberta (58 pour cent). Les acheteurs de l'Ontario et de la Colombie-Britannique ne partagent pas les mêmes perspectives. Seuls 32 pour cent des acheteurs d'une première maison en Ontario et 34 pour cent en Colombie-Britannique estimaient le marché abordable.

« Bien que ce ne soient pas tous les Canadiens qui voient le marché comme étant abordable, il apparaît clairement que l'objectif reste l'accession à la propriété », a souligné M. Pirnia. « Nous nous attendons généralement à ce que les Canadiens obtiennent un peu de répit face à la hausse des taux, de sorte que le marché des premiers acheteurs soit plus favorable. »

Selon les Études économiques de BMO, six des 11 plus grandes villes canadiennes sont actuellement des marchés d'acheteurs dans le secteur immobilier résidentiel : Calgary, Edmonton, Saskatoon, Regina, Vancouver et Victoria. L'optimisme manifesté par les Canadiens qui envisagent d'acheter leur première maison ou leur première copropriété au cours des 12 prochains mois témoigne de l'accessibilité économique globale dans la plupart des grandes régions du pays.

Garantie de taux d'intérêt
Alors que les Canadiens poursuivent leur rêve d'accession à la propriété, il importe qu'ils disposent du temps nécessaire pour faire preuve de diligence dans le processus d'achat d'une maison. Parmi les personnes interrogées, 74 pour cent d'entre elles ont indiqué que le fait de bénéficier de la plus longue période de garantie de taux hypothécaire faciliterait le processus. Quand on leur demande quand ils comptent obtenir un prêt hypothécaire préétabli, la majorité des premiers acheteurs (56 pour cent) indiquent qu'ils le feront avant de commencer à chercher une maison.

« Faire ce premier achat - qu'il s'agisse d'une maison ou d'une copropriété - est une décision importante », a rappelé M. Pirnia. « Il est important de soutenir et d'aider les acheteurs d'une première maison dans le processus. L'une des façons dont BMO s'acquitte de cette obligation est de fournir le taux garanti le plus long. Nous continuerons de chercher des moyens d'aider les Canadiens dans leur quête d'accession à la propriété. »

Le rapport a également révélé les préférences hypothécaires des acheteurs d'une première maison et indiqué que la plupart (55 pour cent) choisiraient un prêt hypothécaire à taux fixe, tandis que moins du quart (24 pour cent) opteraient pour un prêt à taux variable. Les taux d'intérêt actuels ont une incidence sur la décision. Moins de 40 pour cent des personnes interrogées ont indiqué qu'elles étaient plus susceptibles de contracter un prêt hypothécaire à taux fixe en raison de la hausse des taux.

M. Pirnia a ajouté que, lorsqu'on examine le choix d'un type de prêt hypothécaire, il importe d'analyser l'incidence qu'il aura sur les finances courantes. Un client qui aime savoir exactement quelle part de sa mensualité va au principal par rapport à l'intérêt hésitera à opter pour un prêt hypothécaire à taux variable, même à un taux de départ inférieur.

Pour de plus amples renseignements ou pour communiquer avec un spécialiste - Prêts hypothécaires de BMO, visitez https://www.bmo.com/principal/particuliers/prets-hypothecaires/

Le sondage auprès des acheteurs d'une première maison a été mené en ligne par Pollara Strategic Insights entre le 6 et le 19 mars 2019, auprès d'un échantillon de 801 Canadiens cherchant à acheter leur première maison au cours des 12 prochains mois. Les données ont été pondérées en utilisant les renseignements du dernier recensement canadien pour être représentatives du sexe et de la région. La marge d'erreur pour un échantillon aléatoire de 801 répondants est de ± 3,5 pour cent, 19 fois sur 20.

À propos de BMO Groupe financier
Depuis 200 ans et toujours là pour ses clients, BMO est un fournisseur de services financiers hautement diversifiés - la huitième banque en importance pour son actif en Amérique du Nord. Fort d'un actif de 807 milliards de dollars au 31 janvier 2019 et d'une équipe d'employés polyvalents et très motivés, BMO offre à plus de 12 millions de clients une vaste gamme de produits et de services dans les domaines des services bancaires aux particuliers et aux entreprises, de la gestion de patrimoine et des services de banque d'affaires. Les activités de BMO Groupe financier sont réparties entre trois groupes d'exploitation : Services bancaires Particuliers et entreprises, BMO Gestion de patrimoine et BMO Marchés des capitaux.

SOURCE BMO Groupe Financier

Pour plus de renseignements: Requêtes médias : Marie-Catherine Noël, Montréal, mariecatherine.noel@bmo.com, 514-877-8224

Coup d'oeil sur les marchés
à partir de
Dernier Variation   
BMO TSX
TSX Comp
DJIA